fatigue

C’est quoi la Fatigue ? Approche théorique #2 : La remise en cause des données existantes

N’a-t-on pas des arguments récurrents qui nous suggèrent que la compréhension du phénomène de fatigue ne devrait pas être réduite à ce qui se passe dans le corps… A commencer par celui du sprint final ! Une dernière accélération… parfois même après 42km de course ? C’est vrai ça… Comment, sur la base des précédents modèles (cf. partie #1), deviendrait-il possible à un athlète de courir plus vite en fin de marathon que sur la moyenne de l’épreuve ? Ses réserves énergétiques devraient en effet être trop amoindries pour générer un tel comportement, sa température centrale trop élevée, ses traumatismes trop importants… Trop ! Trop… ? A priori, non.

coureur

Entraînements… le chassé-croisé

« Rentrer les séances ». C’est le propre de beaucoup d’athlètes, quel que soit le niveau de performance. Du lundi avec la séance au seuil au dimanche de la sortie longue, tout est souvent planifié, parfois routinisé mais – fort heureusement – rarement standardisé. En effet si cette démarche de reproduction de programmes peut s’avérer facilitante, poussée à l’excès, elle n’en reste pour autant que plus limitante. Explications, et…propositions.

Triathlon La Baule - Distance S - 2015

Choisir ou subir : la question de la lucidité au cours de l’effort

La capacité à décider lucidement, c’est-à-dire en "pleine conscience", est une problématique omniprésente dans la vie quotidienne, devenant même source d’enjeux pour les entreprises. Comment celle-ci évolue-t-elle dans le cadre d'un effort physique ? Et, quand bien même nous deviendrons moins lucide avec la fatigue, comment améliorer alors notre habileté à maintenir notre qualité décisionnelle à l’instant T. Éléments de réponse.