Sport : des années de moins, en moins !

Article écrit par Cyril Schmit (chercheur et expert Lepape-Info)

Ils sont cardiaques, vasculaires, osseux, cognitifs, sociaux… et pourtant tous les bénéfices de la pratique sportive ne semblent pas encore suffisants. Pas suffisants face à une multitude de freins, allant de la faible motivation aux stéréotypes en passant par la fatigue et les mauvaises habitudes. À l’heure où la Sécurité Sociale commence à rembourser les séances d’activité physique, quel est réellement l’impact de ces séances sur la vie ?

Source - Fotolia
Source - Fotolia

Le mode de vie est le facteur le plus important de la santé humaine. Par exemple, parmi les dix principales causes des années de vie potentielles perdues avant l’âge de 65 ans, le mode de vie est estimé à 53 %, suivi de l’environnement (21,8 %), de la biologie humaine (16,4 %) et du système de soins de santé (9,8 %).

 

Pour la plupart des gens, le mode de vie est contrôlable et se concentre sur quatre comportements clés en matière de santé : l’exercice régulier, l’interdiction de fumer, une alimentation saine et une consommation modérée d’alcool. Si les gens suivaient ces comportements de santé tout au long de leur vie, ils vivraient, en moyenne, 7 ans de plus.

Statistiquement, l’activité physique contribue à cinq de ces années. En revanche, si le cancer était totalement éliminé, la durée de vie ne serait prolongée que de deux ans.

 

Sur cette base, un examen récent de plus de 30 ans de recherche physiologique a conclu que l’exercice est « la chose la plus importante que les gens peuvent faire pour améliorer ou maintenir leur santé ». En effet, l’exercice régulier réduit de moitié la mortalité prématurée et les maladies cardiaques, diminue linéairement la probabilité d’AVC avec une fréquence et une intensité de participation accrues, réduit la probabilité de diverses formes de cancer et aide à éliminer complètement le diabète. De plus, l’exercice s’est révélé au moins aussi efficace que les médicaments pharmacologiques pour réduire la dépression.

 

Tous ces résultats pour la santé sont possibles en raison des effets importants de l’exercice sur le corps humain aux niveaux cellulaire et moléculaire. Ne pas les voir ne veut pas dire qu’ils n’existent pas, alors « sportez-vous bien ! »

 

image1

 

Réagissez