Prudence après 40 ans !

Un minimum de prudence s'impose

Après 40 ans, il est important de faire un test d'effort afin de s'assurer de son aptitude à la pratique du sport.

Jogging en ville

Question :  On dit qu’il faut faire attention lorsqu’on fait du sport après 35 ans. Est-ce vrai ?

Réponse de notre médecin Yannick Guillodo

La barrière que vous donnez de 35 ans, ne me semble pas la bonne. En effet, il faut plutôt mettre la barrière à 40 – 45 ans.

Le risque majeur des activités sportives est la mort subite pendant cette pratique sportive.

Or avant 40 – 45 ans, cette mort subite, en faisant de l’activité sportive, est principalement due à une malformation cardiaque. Le sport, dans ce cas, est simplement le révélateur d’une malformation cardiaque préexistante.

Par contre, après 40 – 45 ans, la cause principale de mort subite, en sport, est la maladie coronarienne. C’est-à-dire l’altération, avec l’âge, des artères du coeur (athérosclérose). La pratique du sport, dans ce cas, entraînera le coeur dans une situation à risque car il ne pourra pas suivre la demande qui lui est faite.

C’est pour cela qu’actuellement, on insiste beaucoup sur la pratique régulière d’un électrocardiogramme simple, dès l’âge de 12 ans (refait tous les trois ans), pour détecter les anomalies cardiaques. Cette détection permet d’éviter les morts subites chez les sujets jeunes.

Par contre, après 40 – 45 ans, ce sont des explorations cardiaques plus sophistiquées qui sont utiles. En effet, il faudra réaliser une épreuve d’effort cardiologique, sur bicyclette ou sur tapis de course,  pour détecter une insuffisance coronarienne. Éventuellement, en cas de doute d’autres examens complémentaires pourront être demandés (scintigraphie, I.R.M.), avant d’autoriser une pratique sportive sans risque.

Vous voyez donc que c’est plutôt la barre des 40-45 ans qui est importante par rapport à la notion de « faire attention » lorsque l’on fait du sport.

Bien évidemment, il existe d’autres particularités du sport en fonction de l’âge. Il faut parler notamment de l’appareil locomoteur. En effet, après 40- 45 ans, l’appareil  articulaire peut se dégrader plus rapidement qu’il ne le fait avant 40 ans. Mais c’est un autre sujet (arthrose et sport),  le plus important étant la fonction cardio-vasculaire.

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert médecin, Yannick Guillodo  : vous aussi posez votre question à notre médecin

1 réaction à cet article

  1. Bonjour, j’ai 45 ans et viens de subir un IRM du genou. Verdict lésion méniscale du compartiment médian grade 4. Puis je envisager de courir en diminuant de 80% les courses et entrainement, remplacer par le vélo soit 160 km annuel au lieu de 800 et quel sont les risques ? merci

    Répondre

Réagissez