Halte aux ampoules et frottements !

Quelle que soit sa discipline, le sportif est souvent confronté à des problèmes d’ampoules et de frottements. Voici la marche à suivre pour les prévenir et les soigner.

Soignez vos pieds pour éviter les ampoules
Soignez vos pieds pour éviter les ampoules

L’ampoule est la conséquence d’un frottement dans une zone spécifique. Lors d’un frottement, la peau s’échauffe et devient rouge, l’épiderme se décolle et une bulle se forme avec un liquide à l’intérieur : c’est une ampoule. Sans intervention, le frottement continue, l’ampoule se perce, une plaie se forme, la douleur devient plus vive et peut conduire à l’arrêt définitif de votre effort.

Si l’ampoule n’est pas grave en elle-même, elle est handicapante et nécessite des soins afin qu’elle ne s’infecte pas ou qu’elle ne se transforme pas en crevasse.

Pour l’éviter, quelques mesures quotidiennes s’imposent :

  • Examiner ses pieds régulièrement
  • Faire des soins de pédicurie afin de supprimer les callosités
  • S’assurer que les ongles n’engendreront pas de blessure
  • Avoir une parfaite hygiène des pieds : les laver et les sécher correctement et régulièrement, sans oublier les inter-orteils, source de mycoses
  • Porter des claquettes dans les piscines et vestiaires.

Avant un effort de longue durée (course ou randonnée), il est nécessaire de préparer ses pieds en appliquant, le matin de l’effort, une crème anti-frottement sur toute la surface du pied, en massant bien.
Pour les épreuves de très longue durée et/ou dans des conditions difficiles (humidité, chaleur, sable…), trois semaines avant celles-ci, « tannez » vos pieds en appliquant quotidiennement du citron ou de l’acide citrique (en vente en pharmacie).

Vous devez aussi choisir des chaussures parfaitement adaptées à vos pieds et à votre activité. La bonne paire devra être une demi-taille à une taille plus grande que votre pointure de ville.
Rappelez-vous enfin : durant l’effort, vos pieds gonflent, il est, de fait, préférable d’acheter ses chaussures en fin de journée.

Découvrez notre article: comment choisir des chaussures de running adaptées.

Les chaussettes devront être spécifiques à l’activité et ne pas être en nylon. Mettez-les correctement, le moindre pli peut occasionner une ampoule ou un micro-traumatisme. Enfin, si vos pieds sont déjà fragilisés, protégez les zones sensibles avec des pansements double peau.

Si, malgré toutes vos précautions, une zone de frottement ou une ampoule survient, il convient d’être attentif.

Voici la procédure :

  • Une rougeur est apparue et vous avez une sensation de gêne, de frottement et/ou de chaleur : protégez immédiatement la zone avec un pansement double peau ou, à défaut, d’une bande adhésive élastique. Recherchez la zone de frottement : une couture, un pli, un bandage mal positionné. A la moindre gêne, il est primordial de s’arrêter et d’agir, si on veut continuer son effort.
  • L’ampoule est formée. Percez-la avec une aiguille stérile en la traversant avec un fil. Le liquide s’écoule. N’arrachez pas la peau. Si vous êtes dans l’effort, appliquez un pansement double peau ; sinon, laissez sécher puis appliquez un antiseptique et un pansement. Si ce dernier ne tient pas (sur les orteils, par exemple), n’hésitez pas à le protéger avec du sparadrap ou une bande adhésive.
  • L’ampoule est arrachée. Ne prenez surtout pas d’alcool à 90 ou 60 degrés ! Optez pour de l’Eosine ou de la Bétadine (qui tacheront définitivement vos chaussettes blanches !) et appliquez un pansement spécial ampoule.

Seins, genoux, cuisses, aines, aisselles, nombril… sont d’autres zones de frottements qui peuvent occasionner des brûlures. Portez des vêtements adaptés à l’effort et protégez les zones fragiles avec une crème anti-frottement, voire du sparadrap ou de la vaseline.

2 réaction à cet article

  1. j’ai des ampoules au talons apres la course,comment les soignées?

    Répondre

Réagissez