Douleur au tendon d’Achille durant l’effort

Une douleur à ne pas négliger

Afin de conserver une activité sportive, il faut revoir tous les fondamentaux

Douleur tendon d'Achille

Question : J’ai une douleur au tendon d’Achille au bout de 45 minutes de course, que dois-je faire ?

La réponse de notre médecin, Yannick Guillodo

Un tendon d’Achille douloureux au bout de 45 minutes d’efforts, évoque une tendinopathie achilléenne. En effet, en médecine du sport, on préfère le terme tendinopathie que le terme  tendinite, qui est généralement employé par les sportifs. Une tendinopathie est due à une inadaptation du tendon aux contraintes répétitives d’étirements et de friction. Mais les microtraumatismes répétés ne sont pas la seule cause des douleurs tendineuses, citons également les maladies inflammatoires,  certaine prise de médicaments, ….

Il existe différents stades de gravité dans la tendinopathie. La classification la plus classique est la suivante :

  • Stade 1 : douleur après l’activité physique mais qui disparaît en quelques minutes ou quelques heures
  • Stade 2 : douleur pendant et après le sport
  • Stade 3 : douleur persistante très longtemps après le sport et parfois dans la vie courante
  • Stade 4 : douleur permanente dans la vie courante (sport impossible).

Cette classification  vous permet de savoir à quel niveau de gravité, vous vous situez (probablement grade 2, chez vous). Globalement,  les stades   1 et 2  permettent  la poursuite d’une activité sportive en modulant ses entraînements et en reprenant les fondamentaux qui sont : s’échauffer, boire beaucoup,  et s’étirer systématiquement à la fin de son entraînement. Bien évidemment, il faudra  vérifier l’amorti de ses chaussures (nombre de kilomètres déjà effectués avec ses dernières).

Si  votre maladie progresse (vous passez d’un stade 2 à un stade 3, par exemple) une consultation médicale s’impose car  il faudra préciser, parmi les nombreuses possibilités, « votre tendinopathie »

Brièvement, disons que  votre tendinopathie peut se différencier par sa localisation (lésion du corps du tendon, lésion de la jonction muscle tendon, lésion de la jonction tendon os, …) et par sa lésion (lésion nodulaire, lésion fissuraire, péritendinite ,… ). C’est l’échographie tendineuse, couplée à l’examen doppler, qui apportera le plus d’éléments pour définir cette maladie chronique du tendon et donc orienter le traitement le plus adapté.

Ceci est une réponse à une question posée à notre médecin du sport, Yannick Guillodo: vous aussi posez votre question à notre expert médical

Réagissez