Boostez votre mental

Un petit coup de punch

Pas toujours facile de poursuivre l'entraînement lorsque rien ne va plus. Renaud Longuèvre a quelques astuces « anti-petites baisses d’envie ».

Boostez votre mental

Question : Auriez-vous quelques astuces pour donner un petit coup de boost mental lorsque, à l’entraînement, on peine et que l’on n’a qu’une envie : écourter la séance ? Par exemple, lors des séries de 12×400 m…

Sur ce type de séance, le conseil essentiel que je peux vous donner est d’écrire vos objectifs avant de commencer l’échauffement de cette séance. Pendant la séance, gardez le papier ou le cahier sur lequel vous avez consigné vos attentes à proximité et ouvert. Lorsque la fatigue et la douleur vous invitent à renoncer, relisez ces objectifs. Cela vous aidera à rester concentré sur la séance et à la finir coûte que coûte.

Il est aussi capital de comprendre pourquoi vous effectuez cette séance. Que doit-elle vous apporter ? Pourquoi est-il important que je la réalise jusqu’au bout ? Est-ce pour franchir un palier ? améliorer un chrono ? terminer une course difficile pour vous ? battre un ami ?, etc… Définissez votre objectif, mettez-le en mots et lorsque vous éprouvez des difficultés, répétez ces mots dans votre tête ou à haute voix : vous trouverez alors des ressources insoupçonnées ! Vous ne visez peut-être pas la médaille d’or des jeux Olympiques, mais vous avez certainement en tête votre Olympe !

Autre piste, cherchez des coureurs du même niveau que le vôtre avec lesquels vous pourriez partager les séances. Quand on est deux, on lâche moins facilement dans les moments difficiles. Et surtout, on tient le rythme. Chacun sert de lièvre à tour de rôle ; de fait, chacun est responsable de la qualité du travail effectué et on parvient bien plus aisément a tenir les chronos.

Le club est aussi une solution : les séances de fractionnés se font en groupe en présence d’un entraîneur qui tiendra le chrono et saura vous motiver.

Enfin, vous pouvez demander à un ami, un conjoint ou un autre proche, de venir vous chronométrer et vous encourager. C’est toujours un plus ! Vous ne voudrez pas décevoir la personne qui vient vous aider ! Mais ne le faites que sur les séances importantes, sinon vous risquez de lasser très vite votre partenaire, surtout si la course à pied ne compte pas parmi ses centres d’intérêt !

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert entraînement, Renaud Longuèvre : vous aussi posez votre question à nos experts entraînement


Réagissez