Baisse de régime après un marathon, que faire ?

Après un marathon, le coureur est parfois victime d'un manque d'envie et éprouve la sensation de se "trainer". Un internaute victime de cette baisse de régime, interroge Gilles Dorval.

marathon de Prague 2012

La question : Je viens de terminer le marathon de Nantes en 3h49. Je suis agée de 58ans et pour la 1ère fois j’éprouve le sentiment de me trainer à la reprise de mes sorties.Je n’ai pas envie de courir vite juste de courir mais en regardant ma vitesse entre 6 et 7 au mille j’avoue que mes collègues sont déjà loin. Pouvez-vous m’expliquer ce sentiment et cette baisse de régime et me conseiller pour continuer à courir en retrouvant et maintenant une certaine cadence. Je n’ai pour l’instant pas d’objectiv en vue. Merci de vos réponses.

La réponse de Gilles Dorval, entraîneur

Ce que vous décrivez ressemble fortement à un coup de fatigue « post marathon ». Tous les symptômes sont présents : manque d’entrain et d’envie d’aller courir, baisse de motivation, impression de lassitude…. Soyez rassuré, en respectant certains principes de base, il est possible de négocier au mieux cette phase de « décompression » post marathon et de retrouver progressivement un bon niveau de forme. Voici quelques conseils.

Avant tout chose, mettez-vous au repos complet (aucune activité physique) durant environ 8 à 10 jours.  Profitez de ces quelques jours  pour réaliser des choses que vous ne pouviez faire faute de temps durant votre préparation marathon (bricolage, jardinage, shopping, balades, etc….) Pensez à autre chose qu’à la course à pied. Après de longues semaines de préparation, l’organisme a autant besoin de récupérer sur le plan psychologique que physiologique. Il arrive aussi parfois que les coureurs aient besoin d’une période de récupération plus longue qu’à l’accoutumée.

Après cette petite pause en course à pied et au moment de reprendre, ne vous préoccupez pas de votre vitesse de course. Hors de question d’essayer de reproduire les volumes d’entrainement ou les allures de course réalisées lorsque vous êtes en pleine préparation. Allez courir uniquement si vous en ressentez le besoin ou l’envie. Soyez moins rigoureux dans vos entrainements et laissez-vous davantage guider par vos sensations et vos envies.

Fonctionner ainsi n’est pas préjudiciable pour la suite. Bien contraire. Cela permet d’être parfaitement à l’écoute de son corps et de lui laisser le temps de récupérer pleinement des efforts consentis lors de la préparation et le jour de la course. Progressivement – au bout d’environ 3 à 4 semaines - les sensations et la notion de plaisir devrait être de nouveau présentes. Il sera alors temps de vous fixer un nouvel objectif.

Si la période de méforme persiste, il serait judicieux de consulter votre médecin et d’effectuer un bilan sanguin. Le marathon laisse au niveau de l’organisme des traces de fatigue bien plus profondes que les coureurs peuvent l’imaginer. Un apport en vitamines, oligo-éléments, minéraux, … pouvant alors vous aider à retrouver un bon niveau de forme.


1 réaction à cet article

  1. Merci pour votre réponse. Je vais reprendre progressivement mon entrainement
    sans me préoccuper du chrono. Effectivement j’ai actuellement besoin de plus de temps pour me remettre de cette course. Aujourd’hui j’ai pris mon i pod et après un premier tour avec mon groupe j’ai poursuivi seule doucement et à pon rythme. Que du plaisir et sans pression. Chantal

    Répondre

Réagissez