Aïe, j’ai un point de côté !

Une douleur sur le côté, au niveau de la cage thoracique, c’est un point de côté ! Ce n’est pas bien méchant (si c’est occasionnel), mais c’est le signe d’une mauvaise gestion de votre effort. Voici comment l’éviter et le faire passer.

comment éviter les points de côté ?

Qui n’a pas été un jour victime d’un point de côté ? Personne. La douleur est vive et vous empêche d’évoluer sereinement. Toutefois, si cette douleur est fortement handicapante, elle ne doit pas vous inciter à abandonner, car le plus souvent, quelques minutes après votre arrêt, la douleur disparaît.
Mais si le point de côté est connu de tous, son origine n’a jamais été véritablement déterminée par le monde médical. Toutefois, certaines causes sont connues et différentes méthodes permettent d’éviter sa venue et de le faire disparaître.

Les causes principales

La douleur apparaît à droite ou à gauche. Le plus souvent, elle vous signale que vous avez mal géré votre échauffement : vous êtes parti trop vite. Elle peut aussi survenir plus tard, lors d’une difficulté (une côte, un escalier, etc.).
Si la douleur est sous le nombril, c’est votre estomac, qui n’a pas terminé sa digestion. Attention, respectez la règle des trois heures entre le dernier repas et l’activité physique !

Dans tous les cas, il n’est pas normal qu’une douleur persiste, notamment après avoir arrêté votre effort. Parlez-en à votre médecin !

La respiration ventrale

Dès que la douleur survient, stoppez votre course et marchez lentement, puis contrôlez votre respiration en respirant par le ventre.

  • Inspirez en gonflant le ventre et en faisant doucement des mouvements amples avec les bras, afin de vous décontracter et de faciliter votre respiration
  • Expirez en vidant les poumons puis le ventre.

La respiration ventrale est très utile en course et dans le quotidien lors des moments de stress. Pratiquez-la régulièrement, vous pourrez alors l’utiliser aisément en course lors des moments difficiles ou lorsque vous sentirez poindre un point de côté.

Quelques règles

  • Mangez toujours au minimum 3 à 4 heures avant l’effort.
  • Lors du dernier repas, ne consommez pas d’aliments produisant des gaz intestinaux (haricots, lentilles, pommes [fruits]).
  • Buvez régulièrement quelques gorgées tout au long de la journée et hydratez-vous correctement avant tout effort.
  • Échauffez-vous toujours, ne partez pas trop vite et augmentez doucement votre allure de course.
  • Si le point de côté survient, marchez, respirez et effectuez doucement des mouvements amples des bras.
  • Massez doucement le point douloureux en effectuant de petits cercles.
  • Respirez par le ventre.
  • Criez « Ah ! » afin de libérer votre diaphragme.
  • Serrez le poing ou un petit objet.
  • Si la douleur persiste, arrêtez-vous et tentez de libérer votre diaphragme en vous penchant en avant, les bras tendus, en essayant de toucher la pointe de vos pieds.

Voici le processus :

  • Inspirez profondément.
  • Penchez-vous en avant en soufflant jusqu’à expirer totalement lorsque vous êtes en position basse.

1 réaction à cet article

  1. Merci pour toutes ces astuces. J’en connais plusieurs mais d’autre non. Je vais tester la prochaine fois que j’ai un point (en espérant ne plus en avoir)
    xD

    Répondre

Réagissez