Au coeur de Marvejols-Mende 2011… avec un objectif Chrono

Il y a un mois et demi je me suis décidée à courir Marvejols Mende : la course de légende ! 39eme édition

Une petite préparation aux dénivelées, sorties avec des côtes : bien lever les genoux ...

ici commence l'enfer

Stéphanie Brusquet (dit Lapinou) a couru Marvejols-Mende… Marathonienne, elle a 32 ans , court depuis Février 2009 et participait pour la première fois à cette grande classique. Elle nous raconte…

Le temps passe toujours très vite, trop vite dans ces moments là. Depuis quelques jours le stress monte et me voilà face à ce week-end tant attendu et tant redouté. Je vais participer à Marvejols-Mende pour la première fois. Sur ma page Facebook, j’ai reçu de nombreux encouragements, et de bons conseils … et là un objectif fixé par mon coach : 2h40 ! … mais il est fou lui !… Je ne sais même pas si je vais arriver au bout et lui, me fixe un objectif !

Samedi 23 juillet :

Pour allez à Mende deux possibilités : passer par Ales ou par Millau …ce sera Millau et l’occasion de voir ce magnifique pont. Nous voilà arrivés à Mende, retrait des dossards et inscriptions de mes lapins à une course enfant. Après le retrait des dossards, nous avons visité de Mende, une bien jolie ville.

Deux choses supers dans cette course :
1- il y a une garderie pour les enfants (c’est eux qui s’occuperont d’eux pendant ma course et qui leur feront courir leur course)
2- un hébergement à 10 euros :-)
Pour l’anecdote : nous avons eu une superbe chambre avec douche dedans etc. … Et le temps qu’on aille manger (repas du sportif oblige), notre chambre était prise !! Nous avons donc du dormir dans une grande pièce avec deux lits et matelas au sol.

Dimanche 24 juillet:

Debout 5h, petit dej’ sportif : pain au lait au chocolat, jus de fruit et compote.
6 h, on dépose les lapins.
7h, on embarque dans le bus pour Marvejols.
Belle surprise : Marvejols un beau village. Un petit pause avec un café et un pain au chocolat (oui oui, miam) avant une photo sous un monument mythique.

Bon il faut y aller. Un petit footing pour se réchauffer et s’échauffer. Il fait frais, c’est idéal, on va se régaler. Ni trop chaud ni trop froid (des nuages mais pas de pluie) que demander de plus. Je capte les derniers conseils du coach et me voici dans la zone départ.
On est drôlement nombreux…
9H (« pétante »), c’est parti !! Le but du jeu : ne pas se perdre dans la foule …3 kms. Ca passe très vite même si mon coach me dit que je me traine !

Au sol, une phase : « l’enfer commence ici » et mon coach qui me dit : la course commence ici !

Me voici donc enfin dedans. Des conseils, des encouragements … C’est dur, ca monte et ca monte et ca monte. Mais un paysage à couper le souffle, j’adore ! (J’avoue : j’alterne marche et un peu de course, car il ne faut pas oublier que c’est une course).
Je m’étais fixé : 1H20 pour atteindre le haut du col du Goudard : on y est… en avance , coooool.
Et là, mon bonheur : la descente !!! Une descente de toute beauté, une vraie descente ! Mais un joli point de côté arrivée en bas, je serre les dents et j’avance (moi contracté ? meuuu non ;) )

Et puis ca remonte, une montée plus longue moins dure mais bon, ça grimpe quand même et il faut avancer. Les jambes sont lourdes. Je croise des marcheurs qui sont parties à 7h30 : encouragement des deux cotés. Et revoilà une descente, qui descend moins je trouve, mais j’ai du mal à trouver mon rythme.
Je suis encouragée par les coureurs et coureuses, encore merci :-) Mon coach n’est pas en reste et me félicite car nous ne sommes pas loin de l’arrivé et de notre objectif chrono.

La descente s’achève et voilà le dernier KM de la course, le plus terrible ( pfffff ils nous font finir sur une montée).
Tout le monde nous encourage, je suis heureuse, j’ai réussi.
Et là mon super coach me crie 2H39 ! On est à 100 m , GOOOOOOOO

2H40 oui oui oui et ouiiiiiiiiii !!!

Les larmes me montent aux yeux. J’ai fini, j’y suis arrivée, j’ai réussi mon objectif !!

Je suis marathonienne, oui, mais chaque course est pour moi un défi et je les appréhende toujours autant. Marvejols-Mende a été dur. Le profil est difficile avec une alternance de montées (et je suis très mauvaise, donc je déteste ca) et de descentes. Mais je l’ai fait. Vive la course à pied :-)))

Il est temps de continuer. Je reçois un tee-shirt, une médaille et une rose (offerte à toute les femmes ayant fait la course) et je vais récupérer mes lapins, super heureux de leurs courses, de leurs médailles et de leur matinée. Ce fut vraiment un super week-end :-)

Cette course est une classique. Je comprends maintenant pourquoi, elle est vraiment magnifique et dure :-)

Vous aussi, vous avez couru Marvejols-Mende ? Racontez-nous

Les résultats 2011

Une très belle course au niveau de l’élite avec une course très disputée et un nouveau record de l’épreuve. Luka Kanda s’adjuge en beauté une troisième victoire consécutive.

Pour consulter l’ensemble des résultats, rendez-vous sur le site de la Marvejols-Mende : les résultats complets du semi-marathon.

Hommes

1. Luka Kanda (Kenya),  1h 10min 09s (nouveau record*)
2. John Kyui (Kenya ), 1h 10min 46s
3. Laurence Rotich (Kenya ), 1h 11min 45s
4. Gervais Hakizimana (Rwanda), 1h 11 min 59s
5.  Abdelhadi El Mouaziz (Maroc ), 1h 12min 19s
6.  Ezechiel Nizigiyimana (Burundi ), 1h 12min 44s
7.  Adellatif Meftah (France ), 1h 13min 32s
8. Chikua Megersa Bacha (Ethiopie ), 1h 15min 24s
9. Gudisa Shentema ( Ethiopie ), 1h 15min 31s
10. Simon Munyutu (France ), 1h 15min 49s

Vétérans
1. Hassane El Ahmadi (France), 1h18mn49s
2. Larbi Zeroual (France), 1h18mn57s

*Ancien record 1h10mn54s, Luka Kanda (KEN), 2009

Femmes

1. Yeshan Bhirane Ababel (Ethiopie), 1h 23min 42s
2. Yebrgual Arage (Ethiopie), 1h 24min 12s
3. Alice Serser (Kenya), 1h 25min et 12s
4. Martha Komu (Kenya), 1h 28min et 39sec
5. Gloria Marconi (Italie), 1h 28min et 51sec
6. Patricia Laubertie (France), 1h 31min et 18sec
7. Godelieve Nizigiyimana (Burundi), 1h 31min et 57sec
8. Tatiana Menzentseva (Ukraine), 1h 32min et 18sec
9. Petra Kaminkova (République Tchèque), 1h 32min et 45sec
10. Delphine Py Bilot (France),  1h 33min et 07sec

3737 arrivants