Au coeur des 6 heures de Scaer 2011

es REDERIEN AR BRADEN sur tous les fronts

Week-end très chargé pour les coureurs à pied du club des Rederien Ar Braden (comprenez les coureurs de la prairie) de Quimper (29). Gérard Péron, nous a envoyé le compte rendu de ce week-end du 25-26 juin 2011 pas tout a fait comme les autres.

REDERIEN AR BRADEN

« Nous voici à la sortie d’un gros week-end de course. Pour nous, tout a commencé aux 6heures de Scaër qui se déroulaient samedi 25 juin. Cette édition 2011 a été une nouvelle fois à l’image de leur slogan : « 6h de course, 12h de fête ». Les Rederiens alignaient 3 équipes et 1 équipier en solo, qui  allaient se démener toute la journée sous le soleil ardent. Les équipiers donnaient de la voix à chaque passage devant le campement installé tout près d’un grand chêne.

Yann Stephan (5e) bouclait ses 6heures en couvrant 28 tours de circuit soit 67.5km d’effort. L’équipe 1 se classait 9e au scratch (114 équipes classées) avec 92,5km parcourus, l’équipe 2 terminait 47e avec 77,5km et l’équipe 3 59e avec 75km parcourus. La victoire est revenue à Christophe Gros avec 70 km et Véronique Jeanneau (65 km).

Yann a été héroïque en couvrant ses 70 bornes sous le cagnard; il a eu du « dur » l’ami mais il est allé au bout de son histoire… respect et chapeau l’artiste. Quant à moi, j’honorais à Scaër une déjà bien longue carrière en y bouclant ma 300ème compétition !!

En guise de récup, on est allé supporter les amis à la Transléonarde, le dimanche matin. Là on en a vu des amoureux du bitume, des artistes de la foulée. Un parcours exigeant, et surtout une canicule totalement improbable. Pourtant rien ne les a empêchés d’aller eux aussi au bout de leur rêve, n’est-ce pas Angélique et Claude ? Ce fut dur, bien sûr la perf n’est pas celle qu’ils avaient espérée, mais la joie fut immense, autant que la surprise de voir les copains sur le bord de la route…

Et alors, le pompon, la cerise sur le gâteau, fut de retrouver Christophe Guillou (un ancien du club), l’enfant du Braden, à la première place d’une telle épreuve… il n’était que troisième à mi course, mais aguerri qu’il est, au soleil de Corse et aux dénivelés de l’île de beauté, il a déjoué tous ses adversaires et n’a jamais perdu son sourire qu’on aime tant. Un grand champion, qui prend le temps de venir te taper dans la main à 200m de la ligne et qui se rappelle au bon souvenir de « ses amis du Braden » au micro du protocole. Que du bonheur. Merci l’artiste, et encore bravo, garde ton grand sourire pendant longtemps. Il termine en 2h48 tandis que la victoire chez les féminines revient à Hélène Sparfel en 3h31.Deux autres Bradennois ont fondu sous la canicule : Claude Chatalic termine en 3h39 et Angélique Renevot en 4h20.

Un bien beau week-end.

Gérard Péron pour Le Rederien Ar Braden