Montée rapide à ma FCM durant un test d’ effort, dois-je m’inquiéter ?

coureur

Bonjour, ma question s’ adresse au Dr PRUVOST :

J’ ai 57 ans, pratique de la course à pieds en  » amateur  » depuis plusieurs années à raison de 2 sorties par semaine ( 1 le mercredi et 1 le week-end – entraînement ou course ).

J’ ai arrêté complétement depuis fin Septembre 2014 pour diverses raisons. Depuis les vacances de la TOUSSAINT, je suis sujet à une tension trop haute. Pris en charge par mon médecin traitant et un cardiologue, je viens de subir plusieurs examems ( prise de sang, électrocardiogramme, échographie cardiaque et test d’ effort sur tapis roulant. ) Les résultats sont bons puisque aucune anomalie n’ a été détectée. Le problème de la tension vient donc pour donner un cadre général de l’ âge et peut-être du stress professionnel à répétition.

Ce que je voudrai savoir est la chose suivante : durant mon test d’ effort, avec le cardiologue, celui-ci m’ a dit :  » vous montez rapidement à votre fréquence cardiaque maximum donc le test ne durera pas longtemps « .

En effet, celui-ci à duré à peine 5 minutes pour se terminer avec un court passage à une pente de 12%. Ce que je voudrais savoir c’est que signifie et, pourquoi, je suis monté rapidement à ma FCM?. Est-ce dû à un manque d’ entrainement, où, est-ce un bon signe : bonne constitution, bonne santé etc….. D’ ordinaire, les gens montent-ils vite où montent-ils lentement?. Enfin, pour le cardiologue, mon test d’ effort était excellent. Je vous remercie d’ avance pour votre réponse à ma question. J’ ai essayé de vous donner le plus de détails possible.

Sportivement

NB : au vu de mes problèmes de tension, je vais me remettre à la course à pieds car je pense que ce ne sera pas un mal.

Une réponse à la question

  1. Faire une prise de sang pour vérifier votre taux de créatinine , car s’il est au dessus des valeurs de référence cela augmente la tension….

    Répondre
  2. Merci pour votre question et votre confiance.

    Je comprends parfaitement les différents questionnements qui vous tracassent suite à cette épreuve d’effort.

    Voici un premier élément de réponse : vous avez passé une épreuve d’effort cardiologique et non une épreuve d’effort physiologique ou métabolique. C

    ette épreuve d’effort cardiologique est destinée à « démasquer » les pathologies cardio-vasculaires survenant à l’exercice. Elle n’a pas les mêmes objectifs qu’une épreuve d’effort réalisée par les médecins du sport qui cherchent avant tout à déterminer les capacités physiologiques ou métaboliques d’un sportif à l’exercice. Pour un cardiologue, l’objectif est de rechercher des anomalies au niveau de la tension ou bien au niveau de l’électrocardiogramme à l’occasion d’un test maximal (ou sous-maximal). Pour un médecin du sport, l’objectif prioritaire est de déterminer des éléments qui vont permettre de guider l’entrainement : VO2 Max, fréquence cardiaque maximale, fréquences cardiaques à différents seuils, relation entre la fréquence cardiaque et la vitesse de course ou la puissance de pédalage.

    Votre surprise concernant la durée très courte de cette épreuve d’effort cardiologique est légitime. Ces épreuves d’effort cardiologiques se réalisent sans échauffement et la durée du test est généralement inférieure à 10 minutes car l’objectif est de « stresser » au maximum le système cardio-vasculaire pour détecter des anomalies. Ces anomalies ne surviendraient pas systématiquement à l’occasion d’un exercice plus léger et/ou plus long pendant lequel le système cardio-vasculaire aurait le temps de s’adapter.

    La plupart du temps ces tests cardiologiques se réalisent sur bicyclette ergométrique mais votre cardiologue vous a testé sur un tapis roulant. C’est la meilleure façon de tester un coureur à pied et le test d’effort en est d’autant plus crédible. Le fait que vous ayez atteint rapidement votre fréquence maximale sur une pente élevée (12%) est en effet un bon signe. Mais, et je pense que c’est le fond de vos questionnement, ce type de test n’explore pas ce qui se passe au niveau cardio-vasculaire lors d’un entrainement « actif » ou bien à la fin d’une sortie de 50 à 60 minutes par exemple. De ce fait, les médecins du sport conseillent à leurs patients sportifs qui prennent de l’âge de courir avec un cardio-fréquencemètre et de ne pas dépasser 80% de la fréquence cardiaque maximale théorique. A votre âge, la fréquence cardiaque théorique est de 220 – 57, soit 163 battements par minute. A l’entrainement, vous ne devriez donc pas dépasser 80 % de 163, soit environ 126 battements par minute.

    En conclusion, c’est votre NB qui me semble le plus important !!! Vous avez raison de ne pas arrêter de faire du sport car l’arrêt de l’exercice, et la prise poids qui va souvent avec l’inactivité physique, sont deux facteurs de risques cardio-vasculaires. Votre épreuve d’effort cardiologique est normale, il n’y a pas de raisons de vous priver de votre plaisir de courir. Mais vous devez adapter votre vitesse et votre temps de course à votre âge.

    Faites vous plaisir et ne rentrez jamais fatigué d’un entrainement, c’est le meilleur moyen de courir pendant encore de nombreuses années.

    Cordialement

    Répondre
  3. Le raisonnement frequence cardiaque 220 moins l age est completement depasse c est etonnant d entendre ca de la part d un medecin
    Pour exemple j ai 67 ans et je monte encore a 180 !!! 174 fin de fractionnes

    Répondre

Réagissez