Insuffisance veineuse

Bonjour,
Je pratique le foot et la course a pied. J’ai 34 ans, et jusqu’ici jamais blessé, j’ai enchaine sur les 18 derniers mois et dans l’ordre déchirure a l’ischio (sur un shoot au foot), déchirure a l’adducteur (toujours sur un shoot) et déchirure au mollet (ressentie progressivement lors d’un 10km en compétition que j’ai pu finir sans pb, la douleur n’apparaissant que le lendemain). Le tout sur la même jambe. Au cours de ma rééducation du mollet, je m’aperçois que des petites varices se forment petit a petit sur mon mollet blessé. Je vois donc un spécialiste qui me détecte une insuffisance veineuse au niveau de la veine saphène interne.
1. Est-ce que cette insuffisance veineuse peut expliquer a posteriori mes diverses blessures (je pensais plutôt au départ que c’était mon âge) ?
2. Ou a l’inverse est-ce que ma déchirure au mollet a pu entrainer un trouble de ma circulation sanguine et est donc a l’origine de mon insuffisance veineuse ?
3. Enfin on m’interdit maintenant le foot et la course a pied ce qui me déprime… Qu’en pensez vous ? Sachant que pour le moment on me dit de porter des chaussettes de contention, mais est-ce que des chaussettes peuvent vraiment faire guérir ?
Merci

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    A priori je ne vois pas de relations directes entre une simple insuffisance veineuse et les accidents musculaires. Par contre, il est toujours possible de développer une phlébite sur un claquage du mollet dont le protocole thérapeutique aura été mal suivi ou mal organisé. Pour interdire à un jeune homme de 34 ans de faire du sport sans proposer d’alternatives, il faut des arguments précis basés essentiellement sur le fait que l’exercice risque d’aggraver la maladie.

    Vous a-t-on parlé de facteurs de risque de rechute, d’insuffisance veineuse grave ou bien de phlébite à répétition ?
    Il me semble que rien ne peut interdire une activité physique raisonnée et raisonnable avec un objectif préventif, a fortiori si vous exercez un métier sédentaire ou effectuez des déplacements longs et fréquents en voiture ou bien par transports en commun.

    Les chaussettes de contention sont intéressantes à porter pour prévenir les symptômes associés à l’insuffisance veineuse comme les jambes lourdes et les œdèmes des jambes. Les chaussettes de contention d’exercice, type booster ou manchon d’effort, parfaitement adaptées à votre morphologie car sur mesure, pourraient être un début pour associer traitement de l’insuffisance veineuse et reconditionnement à l’exercice.

    Les blessures musculaires à répétition, a fortiori toujours sur la même jambe, orientent toujours les médecins du sport et les médecins spécialistes des blessures des sportifs vers le diagnostic d’insuffisance de la force musculaire. Il serait donc intéressant d’évaluer la force musculaire de vos quadriceps et de vos ischio-jambiers en effectuant une évaluation isocinétique des muscles de votre genou et de la compléter par une évaluation des muscles de vos hanches et de vos chevilles.

    Cette évaluation, sur une machine qui teste vos muscles en concentrique et en excentrique à différentes vitesses, va nous permettre de mieux connaître les rapports entre fléchisseurs et extenseurs du genou, entre adducteurs et abducteurs de hanche, entre extenseurs et fléchisseurs de cheville du même coté. Cette analyse va aussi permettre de connaître l’importance du déficit musculaire de votre cuisse et de votre jambe droite par rapport à la gauche (ou le contraire). Selon les résultats, il sera alors plus facile de guider la rééducation et le renforcement musculaire.

    Répondre
    • Merci Docteur pour votre réponse.

      Les arguments avancés par le spécialiste sont les mêmes que ceux que l’on retrouve partout sur internet : la course à pied est néfaste pour les veines fragiles en raison des chocs répétés du pied sur le sol, et le football l’est beaucoup plus en raison des chocs reçus sur les mollets (sport de contact). Le spécialiste ne m’a pas interdit le sport, il m’a interdit « mes » sports et me conseille d’autres sports (natation, cyclisme). Mais bon arrêter les sports qu’on pratique depuis 30 ans c’est un crève-cœur… Surtout quand on vous explique qu’il faut simplement porter des chaussettes de contention comme remède…

      Mon médecin du sport m’a également conseillé de faire un bilan musculaire isocinétique. De toute façon à l’œil nu on voit bien que ma jambe d’appui gauche est bcp plus développée que ma jambe droite souvent blessée… Conséquence du foot certainement. Mais je vais regarder de ce côté là…

      Si d’autres coureurs sont ou ont été sujets à varices, je suis preneur de vos expériences.

      Répondre
      • Bon j’ai revu un autre spécialiste qui m’avait l’air beaucoup plus compétent. Celui-ci m’a fait une cartographie complète des veines et a identifié la veine malade qu’il pense pouvoir me retirer en 2 séances seulement de sclérose.
        Il m’a dit de continuer à faire du sport comme je faisais tout en surveillant quand même.

        Répondre
        • Alors je continue à écrire pour toute personne qui serait intéressée sur le sujet.
          J’ai fait ma 1ère séance il y a une semaine où on m’a injecté du produit dans ma saphène au niveau du genou. Autant je n’ai rien ressenti pendant les 1ères 24 heures, autant j’ai bien souffert les 3/4 jours qui ont suivi : adducteur complètement contracté, douleur tout le long de la cuisse interne du genou jusqu’au pubis, douleur aussi au niveau de la hanche. J’avais du mal à marcher. Au bout de 4/5 jours ça va mieux, avec toujours des petites douleurs mais largement supportables au niveau du genou et le long du trajet de la veine.
          La deuxième séance devrait s’attaquer aux veines du mollet, en espérant que ce soit moins violent…

  2. Bon je continue à écrire sur ce forum les suites de mes aventures.
    Le 23/06/2014 j’écrivais que j’avais toujours des petites douleurs au niveau du genou (là où on m’a injecté le produit dans la veine) et de la cuisse (le long de la veine). Et bien deux mois après j’ai toujours ces douleurs au niveau du genou :(
    J’ai probablement fait une allergie au produit qu’on m’a injecté. Je vais donc revoir mon médecin pour voir comment faire disparaître ces douleurs (pommade ? kiné ?)…
    En revanche, ma douleur au mollet liée à la varice est complètement partie !

    Répondre

Réagissez