Tendinopathie des ischio-jambiers, ondes de choc et course à pied

Bonjour
Je sais que le sujet est bien abordé concernant le traitement des tendinopathies, notamment pour celle de l’ischio jambier. J’ai déclanché cette blessure (simple gêne au départ) il y a 2 ans et malgré une interruption de course à pied de plusieurs mois liée à ma grossesse, la reprise a redéclenchée la douleur crescendo. J’ai fait 6 séances d’ondes de choc et du travail excentrique qui m’ont énormément accentués les douleurs ( au point de le ressentir 24h/24h), est ce quelque chose de normal? j’ai du coup arrêté tout traitement et cela va mieux mais la douleur est là comme au premier jour. Dois je continuer les ondes de choc? Est ce compatible avec une reprise course à pied,cela ne redéclencherait-il pas l’inflammation? Les bénéfices de ces soins se font ils sentir à plus long terme?
merci à vous, je désespère de ne plus vivre avec cette douleur quotidienne!

La réponse de Dr Guillodo, médecin du sport

Tout le problème est de savoir si vous avez réellement une tendinopathie des ischio-jambiers. Car, le tableau que vous décrivez, et son évolution, ne sont pas en faveur de ce diagnostic. En effet, il est rare qu’une douleur de tendinopathie des ischio jambiers soit à la fois aussi longue dans le temps et aussi intense. Une tendinopathie des ischio-jambiers ne fait jamais (ou rarement) souffrir la nuit. C’est pour cette première raison que je doute du diagnostic de tendinopathie.

La deuxième raison de mon doute est l’aggravation des douleurs suite à un traitement qui me paraît bien conduit : à savoir étirements associés à des ondes de choc. Il est anormal que ce traitement entraine l’aggravation que vous décrivez.

De ce fait, il faut bien évidemment arrêter ce traitement et notamment les ondes de choc qui ne  donneront  pas d’effet sur le long terme.

Que faire ?

Revoir le diagnostic. Ne s’agit-il pas plutôt d’une sciatique tronquée qui est assez classique, notamment, dans les suites de grossesse. Un conseil : reprenez progressivement une activité physique ou sportive, et jugez sur pièces car :

- Cette pratique sportive aggrave-t-elle réellement la douleur ?
- Souffrez-vous moins depuis l’arrêt du sport ?
- L’arrêt du sport est-il une solution ?

A mon avis, vous pouvez poursuivre votre activité sportive en l’intensifiant progressivement, si vous ne souffrez pas plus en faisant un peu de sport. Sinon, il faut consulter votre médecin pour reprendre totalement le diagnostic et la stratégie à suivre.

Lire aussi

Tendinopathie, chaussures, semelles : quels sont les liens ?

Tendinopathie ne veut pas forcément dire repos total

Réagissez