course à pied enfant

Bonjour,
Mon fils de 11 ans souhaiterai venir courir avec moi. Je pense qu’il a un niveau plus que correct (en tout cas bien meilleur que moi à son âge), et je souhaiterai avoir des informations ce qu’il serait raisonnable de lui faire faire à son âge tant au niveau durée, distance qu’intensité, sans que cela lui soit néfaste. J’avais pensé éventuellement le prendre lors de mes footing de récup, mais j’ai un peu peur que ce soit trop.
En vous remerciant.

Une réponse à la question

  1. En général, on préconise des sorties où age= minutes de course d’affilée.
    Ds le cas de ton fils, 11 minutes maxi de suite
    Et puis surtout prendre du plaisir sans vouloir en faire trop!;)

    Répondre
  2. Bonjour,

    Pour vous éclairer un peu dans votre démarche, je vous invite à lire les articles de Lepape info consacrés à l’entraînement des jeunes.
    A 11 ans ( en classe de 6ème) un entraînement dans le secteur aérobie peut être entamée de façon raisonnée et ce qui doit guider votre approche c’est le bon sens , l’envie de votre fils et le plaisir qu’il prend à courir.

    Les grands principes :
    – Progressivité
    – Variété
    – Alternances d’allure

    Sans connaître les caractéristiques physiques de votre fils, à cet âge la rapport taille /poids est très souvent favorable à la pratique de la course en durée.
    Il ne faut donc pas avoir peur, si très vite il est capable de courir 15’ 20’ ou même plus longtemps s’en s’arrêter et en aisance respiratoire. De toutes les façons c’est à lui de s’arrêter quand il a en éprouve le besoin.

    Vous savez, ce qui guette cette génération , ce n’est pas le surentraînement mais le sédentarisme qui va être un véritable fléau.
    Alors emmenez votre fils sur 1 ou 2 sorties par semaine dans un premier temps et s’il y prend goût , regardez s’il y a un club qui peut l’accueillir et le faire progresser.

    Alors ,en avant pour de belles sorties familiales.

    Répondre
  3. Bonjour, mon fils de 6 ans (bientôt 7) a déjà participé 2x à une course de 1km (course de quartier organisée en novembre) à ses 5 ans et 6 ans, on s’était entraînés qqs fois qqs semaines avant chaque course (notamment avec son école), 1 tour de 1.2 km – pause de 5-7 minutes – puis 2ème tour même parcours, rythme tranquille. Il aime bien. Malheureusement on n’a pas pu garder de régularité d’entraînement hors ces courses/préparations (manque de temps etc). Cependant il est très demandeur du coup j’aimerais vraiment reprendre de manière plus régulière avec lui, d’autant + qu’il aime courir avec moi et progresse vite.
    En lisant cet article par contre je me demande si je ne risque pas de le faire « trop » courir pour son âge ? En effet la dernière fois que je l’ai pris avec moi on a couru 1.22 km (env. 10 minutes), pause de 5 min, puis le 2ème tour il voulait courir + longtemps du coup on a rallongé le parcours et fait 1.87 km (15 min environ). A ce rythme j’imagine déjà les sorties à venir augmenter en durée, or pour son âge est-ce que ce ne serait pas trop ? (notamment au niveau physique, pour son dos, ses articulations, sa croissance, etc etc).
    A noter qu’au niveau matériel on avait acheté de bonnes chaussures de course dans un magasin spécialisé (en fin d’année passée – en prévision de sa course et des entraînements justement, malheureusement elles commencent déjà à être trop petites…).
    Merci pour vos conseils !

    Répondre
    • C’est bien que votre fils aime la course à pied et qu’il soit actif. Le rapport taille/poids des enfants (quand ils ne sont pas en surcharge pondérale ce qui est malheureusement trop souvent déjà le cas à cet âge) est particulièrement favorable d’où leur facilité relative pour courir .

      S’il est vrai que les jeunes enfants kényans vivants à la campagne parcourent dès leur plus jeune âge (parfois en courant, parfois en marchant) plusieurs kilomètres par jour pour se rendre à l’école, pourquoi dès, lors incite-t-on à la prudence quant à la pratique précoce de la course à pied ?

      Il faut replacer le problème dans son contexte environnemental et culturel ! Dans ces pays c’est une contrainte qui s’impose naturellement et n’a pas un objectif initial d’être bon en course à pied.

      Courir doit être pour l’enfant…un jeu ! Quand on l’observe en train de jouer, il court de manière spontanée puis s’arrête quand il a envie et reprend ! C’est donc plutôt de manière intermittente qu’il court. Il aime aussi les défis, les challenges, la compétition, la confrontation qui sont des formes de jeux.

      C’est donc dans cet esprit qu’il faut guider les enfants, courir doit être un jeu et ne pas devenir un entraînement déjà régulier. Il peut participer à des compétitions dans le milieu scolaire, dans les courses populaires mais sans insister sur le résultat. Commencer très tôt la pratique régulière de la course à pied va très vite le faire progresser et peut être gagner les courses dans les jeunes catégories mais il risque aussi de se lasser très vite car courir est répétitif, parfois difficile et s’il ne gagne plus car les autres enfants qui ont commencé plus tard vont progresser et le rattraper, puis le dépasser et donc d’abandonner car quand on s’habitue à gagner jeune et qu’après on perd c’est difficilement mentalement.

      A cet âge, il faut goûter à beaucoup de disciplines pour développer le maximum de coordinations motrices et il y a plein de sports où ses aptitudes aérobies pourront s’exprimer et se développer ( dans les sports collectifs par exemple).

      A mon avis, rentrer dans l’activité course à pied n’a que peu de sens avant l’âge de 13-14 ans sachant que de nombreux champions n’ont démarré que bien plus tardivement. Il faut donc gérer l’envie de votre enfant sans le pousser davantage.

      Répondre

Réagissez