Coupure et phase de reprise en course à pied / trail

Bonjour,
Je pratique la course à pied sérieusement depuis 2 ans (10 km en moins de 45 min et semi en moins de 1h35). Je viens de participer à la saintélyon (8h30). Je voudrais participer à un marathon au mois de mai 2016 avec un objectif inférieur à 3h20 et à un trail long en montagne durant l’été type 6000D.
Il est souvent recommandé de faire une coupure en fin de saison : quelle doit être la durée de cette coupure ? cette coupure est-elle totale (aucun sport d’endurance type vélo ou natation) ?
Comment reprendre les sorties en capitalisant sur l’état de forme acquis et en privilégiant le côté « plaisir » sans basculer tout de suite dans un plan d’entrainement ?
Merci pour vos précieux conseils

Une réponse à la question

  1. Bravo pour votre résultat tout à fait remarquable à la saintélyon.
    Effectivement dans la planification de l’entraînement il faut toujours prévoir des phases de récupération. L’alternance travail – récupération est un principe fondamental de l’entraînement (ce principe s’implique lors d’une séance, dans un planning hebdomadaire, mensuel ou annuel). Chaque cycle de travail est donc suivi d’un cycle dit de récupération (plus moins actif c’est-à-dire du repos complet ou des activités légères).
    Dans votre cas, mon conseil serait de couper 3 semaines dont 2 semaines de repos complet puis une semaine de reprise avec des activités extérieures à la course à pied (natation, vélo, rameur, préparation physique générale, musculation …) puis d’intégrer progressivement la course à pied (1 séance la première semaine , deux la deuxième semaine … et de garder pendant les 2 premiers mois au moins une activité annexe par semaine pour diversifier votre entraînement, éviter les contraintes trop fortes de la course et maintenir votre motivation avant de repartir vers de nouveaux défis.
    jc

    Répondre

Réagissez