Comment guérir ma pubalgie

Bonjour, Jai 19 ans je suis une fille et je fais du foot à haut niveau. Au mois de septembre j’ai repris brusquement le foot mes adducteurs n’ont pas suivi et je traîne depuis je pence « une pubalgie » depuis plus de 4 mois. J’ai fait une Radio des hanches ,une Irm, et du Kine pdt 3 mois mais aucun changement la douleur réside toujours essentiellement au niveau du pectiné et en dessous de l’aine, parfois même au psoas ou dans toutes la cuisse comme une sorte de crampes. Je n’arrive pas à déterminée ce que j’ai et j’ai prochainement une infiltration à faire au pectiné. Pouvez vous m’aider à y voir plus clair afin de retrouver le terrain le plus vite possible ?

Une réponse à la question

  1. j’ai eu ce problème et à l’époque(1988) le professeur de la clinique des sports à Paris qui ne voulait pas m’opérer m’a conseillé de faire de la gym afin de renforcer ma ceinture abdominale car j’avais trop de puissance des les jambes par rapport à la ceinture abdominale.ce que j’ai fait 3xsemaine j’ai pu rejouer sans problème,mais j’ai arrêté de jouer presque une saison.

    Répondre
  2. Si ta pubalgie à commencé en septembre, c’est peut être lié à un problème de pied, en général c’est au début de la saison qu’on change de chaussure (j’ai eu un problème de tendinopathie au tibial antérieur suite à un changement de marque de chaussure). Est-ce qu’elles sont bien adaptée à ton pied, à ta foulée ou au terrain? C’est peut-être intéressant de faire également un bilan chez un podologue. On sait aussi qu’une mauvaise hygiène alimentaire ou un défaut d’hydratation peut entrainer des douleurs tendineuses ou musculaires chez le sportif jeune (chez les autres aussi, mais en général plus on vieillit plus on fait attention), méfie-toi des sucres rapides en excès (fast-food, sodas…), il y a des articles plutôt bien fait sur l’alimentation du sportif sur ce site… Fait aussi une ou deux séances d’ostéopathie avant de reprendre les soins de kiné…
    Bon courage…

    Répondre
  3. Pour moi le plus efficace aura été de faire du gainage régulièrement (3×15 min par semaine) ;)

    Répondre
  4. Bonjour,

    Les atteintes du bassin chez la sportive sont toujours complexes à analyser car les douleurs peuvent être en relation avec une ou plusieurs pathologies osseuses, articulaires, tendineuses, musculaires, neurologiques, vasculaires, parfois gynécologiques. Vous le voyez, dans la pubalgie, le champ des possibles est vaste.
    Vous avez déjà passé une radiographie du bassin et des hanches ainsi qu’une IRM.
    Ces examens doivent avoir éliminé une facture de fatigue toujours à redouter chez la footballeuse surtout quand il s’agit d’une douleur à début brutal comme cela semble être le cas chez vous.

    Vous écrivez que vous avez une douleur du pectiné qui irradie dans la racine de la cuisse. J’imagine que ce diagnostic vous a été donné par le médecin du sport qui suit votre équipe après examen clinique et lecture de l’IRM. Le muscle pectiné est un muscle adducteur qui s’insère sur le bassin et qui peut s’arracher au niveau de la branche ischio-pubienne. Si une infiltration est prévue pour vous soulager, je pense que c’est à ce niveau.
    Si cette infiltration est sans effet sur les douleurs, mon conseil à distance serait d’envisager de nouvelles explorations radiologiques. Il me semble incontournable de faire de nouvelles radiographies du bassin et un scanner des branches osseuses ischio-pubiennes. Il serait aussi intéressant de faire une échographie dynamique au niveau de l’aine. Cet examen pourra analyser le fonctionnement des différents muscles fléchisseurs et adducteurs de hanche qui font la complexité de la région inguinale.

    En cas de pubalgie ou de douleurs de l’aine qui durent depuis plusieurs mois, la reprise sur le terrain est toujours longue et complexe. Puisque vous pratiquez le football à un très bon niveau, il serait sans doute très intéressant pour vous d’être prise en charge par des structures spécialisées dans l’accueil et le suivi des sportifs de haut-niveau ou professionnels. Du fait de votre statut sportif, un séjour de trois semaines au CERS (Centre Européen de Rééducation du Sportif) de Cap Breton pourrait être très profitable et vous faire gagner beaucoup de temps.

    Tenez-nous au courant.
    Cordialement

    Dr Jacques Pruvost
    Marseille

    Répondre

Réagissez