Vous reprendrez bien une louche de soupe !

Après avoir aidé les enfants à bien grandir, le potage contribue de nouveau à la bonne santé diététique des plus grands.

Soupe

Les bienfaits

  • Il réhydrate l’organisme puisqu’il contient 85 à 90% d’eau. Un bol apporte environ 250 ml d’eau, quantité non négligeable au regard des pertes hydriques de la journée. La sensation de soif se fait plus discrète l’hiver, mais les besoins du sportif sont aussi importants qu’aux beaux jours.
  • Il contribue à la diversification des micronutriments. Une des premières qualités d’un potage est la variété de légumes dans une même préparation. Chaque végétal présente un profil nutritionnel spécifique, avec «ses» minéraux et «ses» vitamines. La carotte et le potiron sont riches en caroténoïdes, le chou en calcium, le poireau en vitamine C… Ces atouts rassemblés assurent un apport polyvalent en micronutriments naturels.

Pour se faciliter la vie

Si vous êtes réticent à éplucher des légumes frais, préparez votre potage avec des légumes surgelés bruts. Et, pour améliorer la sensation de satiété et offrir une soupe plus énergétique, n’hésitez pas à ajouter, selon vos goûts, quelques bonnes vieilles bintjes, du vermicelle, de l’orge perlé, des légumes secs, des croûtons dorés…

Certains soirs, un potage bien épais, avec la cuillère qui tient debout dans l’assiette, un morceau de fromage et un fruit, permettent d’aller se coucher heureux et rassasié !

Réagissez