Viandes maigres ou grasses : comment faire la différence ?

Par Dominique Poulain 

C'est le morceau qui compte !
Attentifs à votre alimentation, vous vous privez de certaines viandes pensant qu'elles sont trop grasses ? Vérifiez que vous avez les bons réflexes grâce aux conseils de Dominique Poulain, nutritionniste.

Les sportifs reprochent souvent à la viande rouge d’être trop grasse. De fait, ils la suppriment sans discernement. Allons vérifier les fiches techniques nutritionnelles qui nous en diront plus sur le sujet.

C’est le morceau qu’il faut choisir

  • Les viandes maigres (<10% de lipides)

Certaines pièces de bœuf (bavette, rumsteck, faux-filet), de nombreux morceaux de veau (escalope, jarret, noix), de porc (filet, filet mignon, jambon, noix)

Volailles cuites sans la peau, lapin, abats, gibier, cheval complètent cette liste

  • Les viandes mi-grasses (de 10% à 20% de corps gras)

Les côtelettes de veau, de bœuf, de porc, d’agneau, la langue

  • Les viandes grasses (>20% de lipides)

Quelques morceaux de bœuf (côte, aloyau), certaines volailles (poule, canard, oie), travers de porc, mouton

Un moyen mémotechnique

Les viandes en « côtes », et peu importe l’animal, sont souvent plus grasses que les autres morceaux. Un bœuf bourguignon est ainsi moins gras qu’une entrecôte grillée.

Le gras disséminé des viandes persillées donnent le goût à la recette. Mais, si vous souhaitez être un peu attentif aux lipides, enlevez, et avant la cuisson de préférence, le gras « visible » apparent en périphérie d’un morceau.

Les steaks hachés vendus par la restauration rapide sont à 15-20% de matières grasses.

Viandes maigres ou grasses : comment faire la différence ?

Pas encore de commentaires.

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

OU

Commentez avec votre compte Facebook

Retour en haut