Petit-déjeuner avant marathon : nul besoin de cake !

Le cake de l'effort n'est pas une obligation

Quelques règles simples et vous voici parez à affronter votre marathon !

Petit-déjeuner avant marathon

Les fabricants rivalisent d’imagination pour intéresser les sportifs aux « gâteaux de l’effort ». Mais, certains d’entre vous continuent d’avaler leurs Marathons avec des petits déjeuners simples et classiques. Et, c’est très bien ainsi.

Ce dernier repas doit répondre à certaines règles stratégiques :

- Pris à l’heure :

3 heures avant l’effort permet d’assimiler le petit déjeuner. Vous éviterez la sensation de « lourdeur » pendant la course.

- Hydraté :

Un grand verre d’eau au saut du lit suffit pour ouvrir l’appétit et se réveiller.

- Facile à assimiler

Les petits déjeuners de type céréales muesli ou viennoiseries  + Orange + fruits secs sont déconseillés. Les aliments riches en fibres végétales ou riches en graisses sont mal tolérés par l’organisme. Ils peuvent occasionner des gênes gastriques, intestinales ou des régurgitations.

- Riche en glucides

Les glucides, ce sont les carburants du sportif. Mais, inutile de vous jeter sur le paquet de barres de céréales ou de vider la bouteille de jus de fruits !

- Des aliments appréciés car le réveil matinal et le stress n’incitent pas à manger

Voici quelques suggestions de petit-déjeuner avant le Marathon

– 1 café ou un thé, sucré ou non

– Pain blanc, crêpes ou biscuit de Savoie

– Produits sucrés : miel ou confiture, ou compote

– Laitage : yaourt ou fromage blanc sucré ou non

– Petit extra si vous en avez l’habitude : Tranche de jambon maigre ou œuf à la coque

Et vous pouvez toujours tenter le « cake fait maison » qui pourra se consommer 1h30 à 2 h avant le départ de la course : recette du cake petit-déjeuner

Réagissez