On s'imagine que manger sainement, c'est forcément cher et triste et non adapté au quotidien. Erreur ! Manger sainement, c'est...

fruits et légumes

A la portée de tous

Manger sainement est-il compliqué ?

Les arguments avancés par une large majorité ou presque, sont le manque de temps à consacrer à faire les courses, à courir les boutiques (traiteur, boulanger, fromager, caviste…), à cuisiner. Paradoxalement, les émissions T.V et les blogs culinaires, les articles sur le bien manger se multiplient comme jamais. Les comportements actuels en décalage avec les attentes, vont au plus pratique, avec une prédilection pour les plats préparés, le déjà-tout prêt ou prêt-à-cuire, les courses hebdomadaires à l’hypermarché et une qualité pas toujours au rendez-vous. Manger sainement dit-on d’autre part, coûte cher. En réalité, manger sainement, c’est avant tout prendre soin de soi. Cela se traduit par choisir du brut, du non transformé (au marché et même au supermarché) pour avoir la qualité attendue, cuisiner un minimum et offrir ainsi le meilleur à ses proches, à soi. C’est aussi consommer le moins de produits raffinés ou industriels, trop salés ou sucrés. C’est avoir d’autres repères de consommation comme celui de limiter le gaspillage (les fanes des carottes font un excellent potage).

Et pour se lancer

Privilégiez la saisonnalité pour accroître la part des végétaux (fruits à coque, graines, légumes, fruits) au quotidien. Concernant les légumes qui font largement défaut, certains pourraient revenir régulièrement dans les listes de course. Betterave crue, carottes, avocat, épinards, chou frisé (variété Kale) ou brocoli, agrumes, fruits rouges etc. procurent sur le plan nutrition santé de quoi booster le système immunitaire, en luttant contre les radicaux libres, ces substances qui accélèrent le vieillissement de la cellule. Pour conserver au maximum les nutriments, lavez rapidement les légumes et les fruits sous l’eau (le trempage fait perdre des vitamines), consommez-les en crudités ou cuisinés avec la peau, à faible température ou cuisson vapeur douce, pour bénéficier davantage de magnésium, zinc, potassium, provitamine A (béta-carotène), vitamine C.

Pour finir, deux choses restent essentielles : le goût incomparable des aliments et le plaisir de partager les belles saveurs retrouvées.

Est-ce si compliqué finalement ?

Réagissez