L’intérêt des amandes au quotidien !

Considérées comme des alliées pour la santé, les amandes sont également adaptées à la pratique sportive.

Amandes

Les bienfaits nutritionnels

Avec leurs 575 kcal au 100 g, les amandes ont la réputation de faire grossir alors qu’elles sont au contraire indiquées pour perdre du poids. Une quantité de 30 g, soit une vingtaine, s’insère parfaitement dans une alimentation équilibrée (et non en sus), et n’entraîne aucune incidence sur le poids. Les calories absorbées sont moindres au final du fait de la richesse en fibres qui entravent l’assimilation des lipides au cours de la digestion. Mais à trop regarder le compteur calorique, on néglige le fait que les amandes sont un concentré nutritionnel intéressant pour la santé en général, pour 100g  : protéines (19 g), glucides (39 g), lipides (53 g) dont acide gras mono et poly-insaturés (en majorité des omégas 6), calcium (55 mg) et potassium (1520 mg), fer (5,2 mg), β-carotène (4 700 μg) et vitamine B9 (13 μg ) et E (4,5 mg). Avec leurs 4 g de fibres et grâce aux bifidobactéries qu’elles contiennent, elles favorisent une bonne hygiène intestinale.

Avant, pendant ou après l’effort

Une récente étude menée sur des cyclistes durant un cycle de quatre semaines d’entraînement a indiqué qu’une poignée d’amandes quotidienne augmentait l’endurance, par une meilleure utilisation des glucides au cours d’un exercice de grande intensité. Donc n’hésitez pas à en croquer avant l’effort pour combler un petit creux ou prévenir une baisse d’énergie au cours de celui-ci. Cet aliment présente en outre une grande capacité anti-oxydante (β-carotène et vitamine E).  Une poignée comme indiqué fournit 6 g de protéines, soit la moitié des protéines d’un œuf, et environ 11 g de glucides ainsi que 65 % des besoins quotidien en vitamine E : une combinaison idéale pour la récupération. Pensez à varier les textures, en poudre ou en purée à tartiner, et à les choisir de préférence complètes pour bénéficier de la densité nutritionnelle exceptionnelle de cet aliment.

3 réaction à cet article

  1. Je ne mange pas assez gras, et je n’avais jamais pensé aux amandes (à la maison, mon homme consomme des noix), je vais m’y mettre, surtout avant une séance de sport :)

    Répondre
  2. Ça fonctionne avec les financiers ? Il faut de la poudre d’amande pour en faire ;) et les macarons ? ;D
    Sinon cela fait un moment que j’en prends pour grignoter au bureau.

    Répondre
    • Et pourquoi pas avec les Cornes de Gazelles tant que vous y êtes ;)
      Les amandes tel que je l’indiquais dans ma réponse sont un concentré de bienfaits, que ce soit en poudre ou en purée à tartiner. Concernant le fruit à écale lui-même, intégrée à une recette, vous allez conserver de l’amande, ses qualités nutritionnelles auxquelles seront rajoutées cependant les valeurs nutritives des autres ingrédients. C’est un peu comme si la forêt cachait un arbre aux essences rares.

      L’amande est un aliment qui se suffit à lui même. Pour être claire, prenons l’exemple d’une pomme. Un fruit à la réputation de fruit de régime (discutable !). Vous pouvez déguster une pomme sous différentes façons : crue, râpée, en salade, en compote ou bien cuite au four ou encore en tarte (miam !). A chaque recette, vous aurez un produit final transformé et différent de l’original. Les modifications physiques et le cumul des ingrédients influençant l’analyse nutritionnelle. Parce que rajout de sucre, de miel ou de fruits secs ou de farine, de beurre, de lait, d’œuf etc. Pour les amandes et les macarons, c’est pareil :) !

      Mais revenons-en à nos Cornes de Gazelle ;). Profitez des amandes en mode de consommation unique tel que recommandé dans l’article. Mangez-les avec la peau pour bénéficier de ses atouts Santé (protectrices pour la paroi de l’estomac, hypocholestérolémiantes, apportant des fibres pour le fonctionnement du transit, des bifidobactéries pour la flore intestinale … ).

      Dégustez vos financiers et macarons en toute gourmandise tout en n’oubliant pas que ces délices sucrés, doivent rester ponctuels dans une alimentation équilibrée et que le sucre ajouté consommé en excès, est un facteur de prise de poids, de surpoids et d’obésité, augmente le risque de cancers (colon et sein), de diabète et de syndrome métabolique (hypertension artérielle, dyslipidémie, diabète de type II, troubles de la coagulation …).

      Bon appétit

      Répondre

Réagissez