Lait écrémé, ½ écrémé ou entier ?

Ils sont repérables grâce à la couleur des bouchons ou des briques : du rouge pour le lait entier, du bleu pour le lait ½ écrémé, et du vert pour le lait écrémé. Au-delà de cette différence esthétique, que peut-on en dire ?

Lait, lequel choisir ?

Les ressemblances : de la continuité dans la variété

Les laits de consommation courante sont standardisés. Aussi, laits entiers, ½ ou écrémés sont des mélanges complexes d’eau, de protéines (3,5g/100 ml),  de lactose (5 g/100 ml), de lipides, de minéraux et de vitamines.

Et, le calcium

Qu’il soit entier, demi-écrémé ou écrémé, la quantité de calcium reste à hauteur de 120 mg pour 100 ml de lait. Un bol de lait de 300 ml assure 360 mg d’un calcium bien assimilé par l’organisme. Une chance pour le sportif s’il le digère bien.

La différence : l’écrémage

La différence essentielle entre ces laits est la teneur en matières grasses.  Le lait entier en contient 3,6g/100 ml, le ½ écrémé n’en contient que 1,6g, quant au lait écrémé, au maximum 0,03g/100 ml.

La présence des lipides dans le lait entier lui donne de l’onctuosité et augmente ses qualités culinaires et gastronomiques. Ce lait présente un goût un peu plus fort qui peut être atténué si vous choisissez le lait 1/2 écrémé. Le lait écrémé a un goût plus neutre et son apparence plus translucide.

Les vitamines dites liposolubles (car dissoutes dans les graisses du lait) disparaissent lors de l’écrémage. Le lait écrémé serait-il le perdant de notre affaire diététique !

2 réaction à cet article

  1. Bonjour
    Dès que je cours plus d’une heure (en endurance ou fractionné, matin ou soir), j’ai des maux de ventre qui se transforment malheureusement en diarhées qui m’obligent à m’arrêter :-/.. et ce plusieurs fois durant la meme sortie quelques fois
    preparant un marathon, je pense que ces maux de ventre seront entre autres, une de mes grosses difficultés à gérer et anticiper
    Auriez vous svp des conseils ?
    Sportivement

    Répondre
    • Bonjour,

      Je vous conseille dans un premier temps de lire l’article que j’ai écrit des troubles digestifs et de la course à pied.

      Lire : « Comment prévenir les troubles digestifs ? »

      En conclusion, retenez ces quelques règles et prenez l’habitude d’absorber un pansement gastrique avant votre entraînement (vous ne risquez rien, pour votre santé, à prendre régulièrement ce type de médicaments).

      Répondre

Réagissez