Faut-­il tenir compte de son poids ou du taux de sa masse grasse corporelle ?

Faut-il tenir compte de son poids ou du taux de sa masse grasse corporelle ? La question permet de s'interroger sur le vrai poids de forme à obtenir, plus en rapport avec ses capacités physiologiques et non l'idée que l'on a de ce même poids. A quel taux de masse grasse faut-il être ?

Balance IMC

Les tables de taux de masse grasse

Il existe des tables de référence qui permettent de lire, à partir de son poids, le taux de masse grasse correspondant. Celle de l‘American council on exercise (ACE) est souvent utilisée. Pour les athlètes masculins, la référence est de 6-13 %, la norme devant se situer dans la fourchette 18-24 %. Pour les féminines, l’échelle est de 14-20 % et la norme : 25-31 %. Pour savoir quel taux de masse grasse convient le mieux, il faut tenir compte des disparités entre les deux sexes et de la nécessité pour les femmes d’avoir plus de graisses pour l’ovulation. La Table de Jakson et Pollock, inventeurs de la pince à mesurer les plis cutanés, est plus précise car elle tient compte de l’âge et donc des modifications physiologiques secondaires dont le ralentissement du métabolisme de base qui fait que le taux de masse grasse augmente avec les années (Athlètes 41-45 ans, H : 6,7-14,8 %, F : 14,4-22,8 %)

Objectif : moins de graisse abdominale

La graisse corporelle est sous-cutanée, intra-musculaire et viscérale. Avec les années, la masse grasse située dans l’abdomen (intra-viscérale ou ectopique) s’accentue et même avec la pratique régulière d’un sport, on peut constater chez certains sportifs une bedaine – les poignées d’amour – qui s’accentue en prenant de l’âge. La priorité est donc de perdre cette graisse. Pas uniquement pour l’aspect esthétique, mais également pour la santé. La graisse dite ectopique restant une cause de maladies métaboliques (diabète, hypertension artérielle, avc, infarctus…), pour y remédier : adoptez une alimentation équilibrée, diminuez votre consommation d’alcool, de sucres ajoutés (arrêt du grignotage !) et de mauvaises graisses et pratiquez avec assiduité votre sport préféré.

NB : Si vous consultez un spécialiste du poids qui utilise un adipomètre, sachez que la mesure à l’adipomètre est dose-pratiquant. Il faut l’utiliser avec régularité sur trois plis cutanés pour avoir des résultats vraiment fiables. Il existe cependant des adipomètres à affichage digital, d’utilisation plus facile.

Lire aussi

Calculer votre IMC
Tous nos articles de la rubrique Mincir
Quelle est la différence entre le poids de forme et le poids idéal ?

Réagissez