Est-il conseillé de boire 2 litres de thé vert par jour ?

En Asie, on boit du thé comme on boit de l’eau en France. Le thé est la 2ème boisson la plus consommée au monde. Y-a-t-il une limite à ne pas dépasser par jour ?

The vert

Pourquoi boire du thé vert ?

Le thé est désaltérant et coup de fouet. Il apporte en effet de la théine (40 mg par tasse), équivalente à la caféine, qui stimule la performance intellectuelle et physique. Et de la théanine, un acide aminé qui déclenche paradoxalement des sensations de relaxation douce lorsque l’on boit du thé. C’est aussi une source majeure de flavonoïdes dont catéchines, lesquels attribuent au thé vert, des effets neuroprotecteurs et préventifs sur les maladies dégénératives (Alzheimer et Parkinson). Efficace contre l’insulinorésistance cause du diabète de type II, le thé vert est aussi conseillé lorsque l’on veut perdre du poids ou du moins réguler ce dernier. On associe d’ailleurs les catéchines au contrôle du poids dans la mesure où celles-ci augmenteraient la dépense d’énergie par une oxydation accrue des graisses.

Comment faire son thé et combien en boire ?

Le mode d’infusion a son importance. Plus sa durée est longue, plus il y a de la théine. Au bout d’1 minute, les antioxydants (catéchines) commencent à se libérer. Comptez 2 à 5 minutes d’infusion, au-delà le thé devient amer. En vrac ou en sachet ? Les amateurs préfèrent voir les feuilles s’épanouir dans l’eau, ces dernières libérant davantage les composants solubles qui font toute la quintessence du thé. Les sachets diffusent plus lentement. Buvez 2 à 5 tasses (200 ml par tasse) par jour pour profiter pleinement des propriétés du thé vert. Ceylan le matin avec votre lait, Oolong l’après-midi à l’heure du tea-time. A distance des repas afin de limiter l’impact des flavonoïdes sur le fer. En effet, l’association antioxydants et fer (d’origine végétale : céréales, légumes, graines…) ne favorisent pas l’absorption de ce dernier et peut accroître la carence de cet oligo-élément.

 

Réagissez