L’enquête 2010 du CREDOC* sur les comportements et les consommations alimentaires des Français révèle que les Français ne boivent toujours pas suffisamment.

Avec l’été une vigilance accrue s’impose que ce soit au quotidien ou lors de votre pratique sportive.

buvez de l'eau

1 adulte sur 3 boit moins d’un litre par jour

La nouvelle édition de l’enquête CCAF du CREDOC montre qu’à nouveau, les Français sont en-deçà des repères de consommation hydrique. « Dans tous les groupes étudiés, la moyenne quotidienne de liquide ingéré est inférieure à 1,5 litre », commente Pascale Hébel, directrice du département Consommation Credoc.

L’enquête révèle que plus de la moitié des différentes classes d’âge ne suit pas les repères de consommation de boissons (71% des 6-11 ans, 86% des adolescents, 74% des adultes et 78% des senior s). Et ce qui retient le plus l’attention, c’est la proportion de Français -33%- qui est très éloignée des repères et qui consomment moins d’un litre de boisson par jour !

Il n’est dont pas inutile de rappeler que la clé pour atteindre un niveau suffisant de consommation est de varier les boissons et la fréquence des prises.

Voici un petit tableau qui devrait vous permettre de boire au moins 1.5 litres par jour (sans pratique sportive)

1,5 litre pour un adulte, c’est …

Petit-déjeuner 2 portions (1 tasse de café ou de thé ou de lait et 1 verre d’eau ou de lait ou de jus de fruit)
Matinée 1 portion chaude ou froide
Déjeuner et dîner 1 à 2 portions chaude ou froide
Après-midi 1 portion chaude ou froide
En dehors des repas Eau et/ou autre boisson selon les occasions

L’été passé à 2 litres par jour minimum !

Attention, nos besoins hydriques sont plus importants l’été : il est conseillé de boire 2 litres par jour, plus encore en cas de canicule, d’activité physique ou d’exposition au soleil. Voici quelques conseils pour passer un été bien hydraté …

  • A la plage, 
    dans le panier de plage familial, crème solaire, serviettes, lunettes de soleil et… une boisson pour chacun !
    Evitez la bouteille plastique unique dans laquelle tout le monde boit au goulot un liquide chauffé par le soleil et glisser une boisson par personne au congélateur quelques heures avant le départ. Elles dégèleront petit à petit procurant à chacun une source d’hydratation toujours  fraîche.
  • En voyage,
    pour ne pas être pris de court, ne pas hésiter à glisser une boisson dans son sac avant le départ, aucun risque de se retrouver à sec !
  • Lors d’un séjour touristique à l’étranger,
    les femmes veilleront à leur hydratation pour éviter les infections urinaires, tout particulièrement dans les pays où l’eau n’est pas systématiquement potable. Quelques règles à adopter : ne pas boire d’eau du robinet, éviter les glaçons ajoutés dans le verre, faire décapsuler les bouteilles devant soi ou choisir des canettes stockées emballées. Attention à la climatisation qui abaisse la température de l’air mais aussi le taux d’humidité, d’où un effet de dessèchement qu’il faudra compenser par une hydratation accrue.
  • Trop chaud pour faire du sport ?
    Si la pratique d’un sport sera vivement déconseillée aux plus fortes chaleurs de la journée, quelques précautions de bon sens permettront de continuer à pratiquer son sport favori : anticiper son hydratation en buvant avant, pendant et après le sport, très souvent, par petites gorgées. Boire de l’eau tempérée, des boissons pour le sport, mais éviter les liquides trop sucrés, l’alcool et la caféine.
  • En cas de canicule,
    ne pas hésiter à boire un ou deux verres d’eau toutes les heures. Une attention toute particulière sera apportée aux tout-petits, qui ne peuvent accéder, sans aide extérieure, à des apports hydriques adaptés. Surveiller également les jeunes enfants généralement très actifs, chez qui le mécanisme de la soif n’est pas aussi développé que chez les adultes. Il est essentiel de leur proposer régulièrement de l’eau et des boissons chaudes ou froides afin d’assurer un apport hydrique suffisant.

Lire aussi

L’interview du Docteur  Pascale Modaï, médecin nutritionniste

L’interview de Richard Dacoury, ancien international de basket et marathonien

Réagissez