Buvez, buvez…. (der)

Marathonien, buvez à tous les ravitaillements

Interview de Richard Dacoury, ancien international de basket, marathonien

buvez de l'eau

De sa carrière de basketteur, il a tiré un enseignement essentiel : «pour un sportif, boire doit être un réflexe naturel».

L’hydratation d’un sportif diffère-t-elle selon la discipline pratiquée?

Quelle que soit la discipline pratiquée, un sportif doit s’hydrater, avant, pendant et après l’épreuve. Cependant, les modalités d’hydratation durant l’épreuve vont varier selon qu’il s’agit d’une épreuve d’endurance, comme le marathon, ou de courte durée, comme un sprint. Dans le premier cas, l’effort est beaucoup plus long, le corps est très sollicité, il lui faut du «carburant» en plus de l’eau pour continuer à fonctionner. C’est le rôle des boissons pour le sport dont la composition étudiée permet d’apporter des glucides et du sodium en quantité déterminée. En revanche, pour une épreuve de courte durée, l’eau reste suffisante.

Vous pratiquez le marathon en amateur «éclairé», comment vous hydratez-vous à cette occasion ?

Je commence à boire en plus grande quantité dans les jours qui précèdent l’épreuve. Le jour J, je m’astreins à boire à tous les ravitaillements jusqu’à l’arrivée, mais physiologiquement, tout n’est pas fini ! Le rééquilibrage physiologique prend plusieurs jours durant lesquels je reste vigilant à bien m’hydrater.

Lire aussi

Buvez, buvez….

L’interview du Docteur  Pascale Modaï, médecin nutritionniste

Réagissez