A lire : Le goût de l’enfer

Fanny Roca vous emmène dans les pas sinueux de l'ultra-triathlonien Christophe Llamas, au bout de l'effort et de la résistance.

le-gout-de-l-enfer_article_demi_colonne

Peut-on trouver l’apaisement à travers l’épuisement, en repoussant toujours plus loin ses limites physiques et mentales?
C’est la question que l’on se pose à la lecture de l’ouvrage de Fanny Roca, « Le goût de l’enfer », qui retrace la vie de Christophe Llamas, aujourd’hui ultra triathlonien, bouillonnant d’une rage intérieure que seul le sport parviendra à calmer tout au long de sa vie.  Une vie parsemée d’embuches et qui ne le prédestinait en rien à devenir le sportif de l’extrême qu’il est aujourd’hui.

Car l’enfance de Christophe Llamas n’est pas rose. Un père qu’il ne comprendra jamais vraiment, et avec lequel il se brouillera durablement, au point de couper les ponts pendant de nombreuses années après son départ du domicile familial. Un physique d’enfant rachitique qui remettra même un temps en cause sa capacité à marcher. Une peur panique de l’eau, qu’il devra surmonter seul afin de se lancer dans le triathlon. Et surtout une sourde colère intérieure qui bouillonnera toute sa vie durant, laissant parfois place à des explosions d’agressivité, qu’il ne parviendra à calmer qu’à travers une souffrance physique encore plus grande.

Et de la souffrance, le militaire de carrière en trouvera à travers les doubles, triples puis déca triathlons dans lesquels il se lance à corps perdu. 38 km de natation, 1 800 km de vélo et 422 km de course à pied, pendant près de 10 jours de compétition. Au bout de l’effort, au bout de lui-même, en quête de réponses qu’il ne trouvera jamais complètement. Car au-delà des exploits sportifs, c’est une plongée dans la tête et le mental de ce sportif hors norme que vous propose ce livre.

Aujourd’hui Christophe Llamas est marié, père de 4 enfants et semble avoir trouvé une forme de paix intérieure qu’il aura passé une grande partie de sa vie à chercher.
Une paix qui n’aura par contre en rien entamé son désir de se dépasser, lui qui envisage maintenant de se lancer dans un tour du monde sans assistance mécanique…

Le goût de l’enfer
220 pages
Editions : Abolet Publishing lien : http://www.christophe-llamas.fr/

Réagissez