A lire : Antioxydants qui guérissent

Découvrez en détails les antioxydants, leurs propriétés et comment les consommer au quotidien.

118073_couverture_Hres_0

Les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres, qui accélèrent le vieillissement des cellules et sont considérés comme les responsables du déclenchement ou de l’aggravation de grand nombre de problèmes de santé.

Dans son ouvrage « Antioxydants qui guérissent », Alessandra Moro Buronzo, naturopathe, vous propose donc de découvrir les aliments qui contiennent ces fameux antioxydants, afin de les intégrer dans votre alimentation quotidienne. On ne parle pas ici de changement radical de régime alimentaire mais simplement de privilégier certains fruits, légumes ou épices afin de « mieux vieillir ».

Après une rapide introduction qui vous présente radicaux libres, antioxydants, et indice ORAC (capacité d’absorption des radicaux libres) des aliments, vous trouverez 22 fiches détaillants les composants, les propriétés, les modes d’utilisation, les conseils d’usage au quotidien, mais aussi des anecdotes sur des aliments de notre quotidien.

Savez-vous par exemple que le clou de girofle est l’aliment qui possède le plus d’antioxydants? L’abricot, la fraise ou la framboise chez les fruits sont également très antioxydants, tout comme l’ail ou le brocoli du coté des légumes. Notez également que le vin est un bon antioxydant, pourvu qu’on le consomme de manière raisonnable bien sur !
Un tableau propose d’ailleurs à la fin du livre un classement des aliments en fonction de leur indice ORAC, afin de vous y retrouver rapidement.

« Antioxydants qui guérissent » est donc un ouvrage à conseiller si vous souhaitez modifier sensiblement vos préparations culinaire, sans pour autant changer complètement vos habitudes alimentaires.

Anti Oxydants qui guérissent
Format : 23 cm x 16 cm
125 pages
Editions : http://www.editionsdelamartiniere.fr/
13, 90 €

1 réaction à cet article

  1. La prise d’antioxydant en compléments alimentaires est un sujet à prendre avec des pincettes. Des études tendent à démontrer qu’une complémentation trop importante en antioxydants a un effet pervers (augmentation des risques de cancer entre autres !)

    En effet les radicaux libres sont importants et utiles, tout autant que les antioxydants. Ils vont de paire. Il faut donc veiller à respecter un équilibre qui est normalement présent grâce a une alimentation correcte et diversifiée.

    Il me semble prudent de se dire qu’une complémentation n’est à considérer qu’en cas de stress oxydatif, qui dans le cas exposé par le livre concernerait une sous-production d’antioxydants, ou une sur-production de radicaux libres nécessitant un complément d’antioxydants.

    Mieux vaut en parler à des spécialistes et faire des examens même si cela est contraignant.

    Personnellement je limite ma prise d’antioxydants aux efforts très longs pendant les courses, et rien au quotidien (de plus qu’une alimentation variée).

    Répondre

Réagissez