Vacances en vélo, partez sur les bons rails !

C’est l’heure des vacances, mais pour les vrais fondus de cyclisme, il n’est pas de congé qui tienne. Reste à régler cet épineux problème, comment transporter son vélo, quand le trajet impose d’emprunter les voies ferrées ? Eléments de réponse.

photo gare train

Prendre son vélo dans le train reste toujours un casse-tête. Faut-il réserver ? Faut-il démonter ? Quelles règles s’appliquent à quels trains ? La SNCF, une fois n’est pas forcément coutume, est assez claire dans ses règlements. Deux cas de figure s’établissent simplement : selon que votre vélo est démonté ou non.

Dans le premier cas, la petite reine doit être transportée dans une housse de dimensions 120 x 90 cm. On en trouve de différentes qualités, il existe aussi des caissons mais qui sont principalement à destination des avions. Une fois l’appareil démonté, libre à vous de voyager avec ou sans réservation dans les trains de la SNCF, avec votre encombrant bagage dont vous aurez la charge et la surveillance comme de n’importe quel autre, et devrez ranger aux endroits prévus comme les autres. C’est là que l’écart peut se faire entre la théorie et la pratique.

En effet, les casiers à bagages selon les rames et les lignes ne présentent pas toujours les dimensions permettant pas toujours de caser la housse. Certains emplacements – voire certaines housses ! – ne sont destinés qu’aux vélos de route, il faudra donc « alléger » la bête de divers éléments comme les garde-boue et les porte bagages pour les cycles loisirs et les VTT. Certains utilisateurs préfèrent alors se procurer une housse plus fine, généralement destinée à protéger les vélos des intempéries : la taille est plus grande et le prix généralement, plus petit.

Il importe également de solidement protéger les parties sensibles de la bête, notamment les dérailleurs. Les vacanciers n’étant pas toujours tous délicats dans nos gares, au moment d’empiler leurs bagages.

Pour ceux que l’option démontage révulse, la SNCF offre deux possibilités.

Pour tous les trains grandes lignes (Corail, Intercités, TGV…) il existe des espaces dédiés aux vélos. Attention, tous les trains n’en comportent pas. Quand vous consultez les grilles horaires, en ligne ou sur papier, repérez le pictogramme en forme de vélo, afin de vous assurer que le service est bien proposé. Il vous faudra ensuite réserver votre emplacement, au guichet ou par téléphone uniquement, au moment de l’achat du billet. Il vous en coûtera 10 euros. Prenez-y vous à l’avance, les utilisateurs se plaignent souvent du faible nombre de trains comportant ces compartiments vélo. Enfin un rappel : placer son vélo dans le wagon dédié sans réservation vous expose à une jolie prune de 45 euros et à être débarqué avant destination. De quoi s’offrir une sacrée balade pour commencer les vacances.

Enfin, si vous préférez la tranquillité d’un voyage sans souci, la SNCF propose également un service expédition. Un gentil agent SNCF viendra récupérer votre cycle à l’adresse de votre choix et le fera livrer à celle que vous indiquerez. Comme pour le gaz ou les opérateurs internet, on vous donne le choix entre deux interstices : le matin (8 à 13 h) ou l’après-midi (13 à 17h). La tranche suivante (17 à 19h) est soumise à un supplément de 15 euros, le rendez-vous  à heure précise étant facturé 20 euros. Un tarif qui vient corser une addition fixée de base à 80 euros. Mais en 24 H la machine aura voyagé toute seule porte à porte.

Sur les lignes au départ vers l’étranger, Eurostar et Thalys, pour embarquer votre monture, il faudra là aussi une housse à condition que celle-ci ne dépasse pas les 85 x 120 cm. Elle sera à comptabiliser dans votre total de bagages autorisés. Son enregistrement vous coûtera 15 € depuis Paris ou Bruxelles et 10 £ depuis Londres. Attention, faute de places pas toujours dispos, il n’est pas impossible que votre petite reine prenne le train suivant…

Pour les vélos non démontés ou dépassant cette taille même pliés, le service d’enregistrement des bagages vous coûtera 29 euros depuis Paris, 25 depuis Bruxelles et 25 £ depuis Londres. Là aussi, rien ne garantit que votre monture prenne le même train que vous.  On vous assure néanmoins qu’au pire le train et donc votre vélo arrivera en gare 24 heures après vous. Bonnes vacances !

 

1 réaction à cet article

  1. Bonjour,
    Pour information, on peut désormais réserver un emplacement vélo (à 10 € sur les TGV) directement en ligne (en cliquant sur « + de critères (code Avantage, vélo,…) »)

    Répondre

Réagissez