Test de la SUUNTO SPARTAN HR WRIST Baromètre : La polyvalence et la simplicité incarnées

Bonjour à tous, pistards, routiers, traileurs, ultra-traileurs, joggeurs et autres amoureux du running.
Après 3 mois de tests de cette nouvelle montre Suunto, voici mon retour d’expérience complet, avec les points forts, les points d’amélioration et les vrais plus de cette montre. En espérant que cela permette à chacun d’entre vous d’avoir une idée précise de cette Suunto Spartan et de vous guider vers un achat potentiel pour attaquer pied au plancher la saison 2018 !!

Spartan_Trainer_WHR_Sandstone_on_wrist

Le testeur

Quentin Duplessy

25 ans

Aime La Plagne, Savoie

1m68 pour 58 kg

Pratique de la course à pied depuis 2008, sur route au début et depuis 2 ans en trail

4 à 6 entraînements par semaine suivant la période de l’année

Chronos : 10 km = 33min 34s / Semi marathon = 1h 16min

 

Conditions du test

Après la coupure des fêtes de fin d’année,  2 bonnes semaines, j’attaque la préparation de la saison 2018 de trail (objectif SaintéLyon 72 km) avec le test de ce nouveau modèle de chez Suunto… de quoi donner encore un peu plus envie de rechausser les baskets ! ☺

Habitant en Savoie, au pied de la station de La Plagne, et travaillant à 2000m d’altitude, j’ai donc testé cette Spartan en course à pied, trail, circuit training, cyclisme mais aussi en ski de randonnée et ski de piste.

Une belle partie de manivelles pour nous pendant ces 3 mois entre 600m et 2700m d’altitude.

 

Déballage & Prise en main

Dès ouverture de la boîte, une seule pensée me traverse l’esprit : Waouh ! Elle claque !Test sunnto spartan wrist baromètre

En effet, si les montres de sport ont tendance à avoir parfois des lignes grossières et disons-le, peu esthétiques, là on est sur un tout autre registre. La Suunto Spartan se présente avec un design travaillé, soigné, ergonomique, bref elle a du style ! Le bracelet caoutchouc épais et légèrement extensible permet un serrage parfait du poignet et sa couleur orange finit de me convaincre du style de cette montre.

Vous n’aurez donc pas peur de partir au travail avec cette montre au poignet en prévision de votre séance du soir. Et pour la couleur du bracelet, pas d’inquiétude, il existe dans des coloris bien plus passe-partout.

Les 3 boutons de navigation sont bien identifiables, accessibles et assez espacées pour ne pas risquer d’appuyer sur 2 boutons en même temps.

Le seul reproche que l’on peut faire à ce design très esthétique est la taille du cadran rond (largeur et épaisseur) qui ne conviendra pas à des petits poignets, notamment les femmes, et qui manque de praticité au moment d’enfiler certains vêtements aux manches serrées.

 

Moteur, ça tourne

Si l’esthétique extérieure ne suffisait pas à convaincre, une fois mise en marche, la navigation intérieure de la Spartan s’en chargera sans aucun doute et finira de vous confirmer dans votre choix d’une montre de sport esthétique.

La prise en main se révèle d’une intuitivité incroyable, avec un paramétrage très facile des données de base de l’utilisateur notamment. Le large écran (oui là c’est bien ☺) tactile, très précis au passage, renforce ce confort immédiat dans l’utilisation de la montre et la navigation entre les différents menus et à l’intérieur de chacun d’eux se fait de manière très agréable. Comme pour beaucoup de montres actuelles, aucun manuel d’utilisation n’est joint dans la boîte, mais en 1h de navigation entre les menus on arrive vite à cerner l’ensemble des fonctions de cette Spartan HR Wrist…et je ne suis pas des plus doués pour cela, alors je vous laisse imaginer pour les amateurs de ces petits bijoux technologiques ;-).

Enfin l’écran couleur (que je découvre pour la 1ère fois) apporte une lisibilité accrue des menus et données qui donne d’autant plus envie d’aller fouiller et explorer l’ensemble des fonctionnalités de cette montre.

Test sunnto spartan wrist baromètre

Au menu !

Paramètres :

Ce menu classique de toute montre, voire de tout appareil électronique, permet le paramétrage complet de votre Suunto : heure, date, rétro éclairage, alarmes, profil utilisateur…

Dans le détail certaines options se révèlent intéressantes comme l’alarme orage, très pratique en milieu de montagne, que je n’ai pas eu l’occasion d’entendre et c’est mieux ainsi ☺, ou l’option montre qui vous donnera l’occasion de donner le style que vous souhaitez à votre cadran : écran digital, cadran aiguilles, en rouge, en bleu, en vert, etc.

C’est également ici qu’on réalise le paramétrage de l’activité quotidienne et des objectifs  : nombre de pas, fréquence cardiaque, nombre de calories brûlées.

Petite déception dans ce menu sur la fonction de connectivité pour laquelle je n’aurais jamais réussi à connecter ma montre à mon téléphone via le Bluetooth.

 

Chronomètre :

Tout est dans le nom ! Fonction de base de chronomètre avec également la possibilité de régler une minuterie pour vos séances de corde à sauter, abdominaux, chaises ou pour le temps de cuisson de vos pâtes la veille de course ! :D

 

Journal :

Le résumé complet et détaillé de chacune de vos sorties avec l’ensemble des informations et données récoltées pendant l’entraînement.

 

Navigation :

C’est un menu que j’ai peu utilisé car nécessitant une pré-programmation de l’entrainement via l’ordinateur qui n’est pas ce que j’affectionne particulièrement.

Toutefois on retrouve dans ce menu les fonctions de boussole, d’emplacement GPS et plus intéressant pour les amateurs de découverte, la programmation d’itinéraires depuis l’ordinateur et pour lesquelles vous serez directement guidé par votre montre une fois sur le terrain ! De quoi partir en quête d’aventures dans un coin méconnu en relative sécurité et être sûr d’au moins de pouvoir revenir au point de départ.

 

Activité :

Suivi des constantes quotidiennes (nombre de pas, fréquence cardiaque, calories brûlées) avec des objectifs journaliers que vous aurez eu l’occasion de paramétrer dans le menu du même nom.

 

Entraînement :

Vous trouverez ici un récapitulatif de votre entraînement en volume horaire et kilométrique avec le détail réalisé pour chaque discipline.

 

Récupération :

Simule la récupération idéale restante avant votre prochaine activité physique en tenant compte de votre ou vos derniers entraînements. J’avoue ne pas du tout être convaincu par cette donnée qui me semble très aléatoire suivant les activités réalisées, pour preuve et comparaison :

  • Une sortie trail de 50 min pour 8,5 km et 434 de D+ nécessiterait 27 heures de récupération
  • Une sortie de skie de randonnée d’1h 07 min et 837 de D+ nécessiterait seulement 2 heures de récupération

Je peux vous dire qu’en ayant fait les 2, je pense que ma séance de ski de randonnée à laisser plus de traces que la sortie trail, bref j’ai des doutes et je vous laisse en juger par vous-même également.image3

 

Sommeil :

Fonction non testée.

 

Outdoor :

La valeur ajoutée des montres Suunto depuis de nombreuses années, le suivi de l’altitude via un altimètre juste et précis avec une position GPS actualisée quasi instantanément. Cet outil se révèle d’une très grande efficacité en milieu de montage et saura combler tous les dévoreurs de dénivelé !

 

Exercices :

Au programme dans le menu « Exercices » une base complète et très éclectique de l’ensemble des sports outdoor pouvant être pratiqués avec cette Suunto Spartan en partant des classiques course à pied, cyclisme, natation, triathlon, jusqu’aux rollers, canoë, yoga, aérobic, tennis ou encore volley-ball. Le prix du sport le plus insolite revenant à l’exercice Majorette, oui, oui, vous avez bien lu ! ☺ De quoi vous prouvez que n’importe quel sportif trouvera de quoi satisfaire ces envies avec cette montre. Pour chaque exercice, le programme a été défini sur la base de données, constantes et informations utiles et pertinentes suivant le sport choisi, en clair le dénivelé positif n’apparaîtra pas si vous choisissez le Football comme option.

Pour ma part, comme annoncé plus haut, mon test se basera sur les exercices suivants : Trail, Course à Pied, Ski de Randonnée, Ski de Piste, Cyclisme et Entraînements en Circuit (réalisé sous forme de renforcement musculaire).

 

On chausse les baskets, les pompes de ski ou les chaussures de vélo et en avant !

 

Parce que je ne suis pas là pour acheter du terrain ☺, rien de mieux que le retour de mes expériences lors des différentes séances et la vie au quotidien avec cette Suunto Spartan Wrist HR Baromètre.

Que ce soit en ski, à vélo ou en course à pied, la Suunto Spartan HR Wrist se révèle être un allié parfait lors de mes entraînements. Utilisateur depuis 5 ans d’une Garmin Forerunner (un peu vieille école au vu des dernières générations de montres ☺), je vis un saut technologique avec cette Suunto intuitive, polyvalente et diablement efficace quel que soit le sport utilisé. Le suivi de l’évolution de l’entrainement se révèle très précis.

Test sunnto spartan wrist baromètreLa montre permet de suivre de façon optimale son entrainement sur les différentes constantes : nombre de kilomètres parcourus, temps écoulé, fréquence cardiaque ou encore le dénivelé réalisé avec des affichages dédiés sur l’évolution de certaines données comme la fréquence cardiaque ou encore les temps au kilomètre. Ce que j’ai particulièrement apprécié est que, suivant le sport retenu, les constantes affichées sur le cadran varient.

Par exemple entre une séance en trail running et une séance en course à pied simple, vous n’aurez pas les mêmes informations à l’écran, le mode trail running vous permettra de suivre le dénivelé accumulé, ce que ne fait pas en temps réel le mode course à pied simple (vous l’aurez sur le récapitulatif de fin de séance). Il est donc important de bien choisir son mode lors du lancement d’un exercice. Le large cadran de la montre permet, sur l’affichage principal, d’avoir 4 voire 5 informations en simultané avec une lisibilité claire.

Point que j’ai également apprécié c’est la possibilité en cours de séance de paramétrer et activer vos intervalles, très pratique quand vous vous entraînez au feeling et que vous vous allez ajouter un peu de piquant en fin de séance ! Par contre, lors des intervalles, il n’y a pas de bip de décompte -5, -4, -3…dommage quand on se prépare pour l’intervalle, on entend seulement le bip de départ ou de fin. D’autant plus que la vibration au poignet, très subtile,  n’est que très peu perceptible quand on est dans ce genre de séance où les sensations sont occultées par l’effort.

En parlant de fréquence cardiaque, il s’agit certainement de mon plus gros point d’insatisfaction concernant cette Suunto Spartan HR Wrist. Comme son nom l’indique, le capteur de FC au poignet s’est révélé très peu précis avec des pertes régulières de donnés et des informations de fréquence cardiaque souvent incohérentes par rapport à l’effort déployé à ce moment-là. Pour en avoir parlé avec d’autres personnes, beaucoup arrivent à la même conclusion que moi…

D’autre part, on sait tous que Suunto a bâti sa réputation notamment sur sa fonction altimétrique et cette Spartan ne déroge pas à la règle avec un altimètre très précis, surtout pour mon utilisation en milieu montagneux, et un GPS également très fiable avec une prise d’informations très rapide et en continu pendant toutes mes sorties.

En revanche, la collecte de toutes ces données très précises est très énergivore et malheureusement l’autonomie de cette Suunto Spartan ne se révèle pas être à la hauteur de la qualité globale de la montre. Même en abaissant la luminosité des couleurs et en réduisant le rétro éclairage au minimum, la batterie se vide assez vite, entre 12% et 15% par heure…amoureux des longues distances, je ne suis donc pas sûr que ce soit le meilleur choix pour vous. Mais en contrepartie, la batterie se recharge plutôt rapidement et permet de vite repartir à l’assaut des chemins et routes ☺. La pince de recharge est très pratique et facile d’utilisation avec son système aimanté.

 

Pour synthétiser brièvement l’analyse de mes tests, voici les principaux atouts et points d’amélioration de cette Suunto Spartan HR Wrist Baromètre :

Points Forts Points d’Amélioration
  • Précision de l’altimètre et du GPS
  • Praticité de la pince pour recharger
  • Base très éclectique des sports proposés
  • Nombre et lisibilité des informations en entrainement
  • Paramétrage en cours de séance
  • Navigabilité
  • Perte de la fréquence cardiaque ou mauvaise évaluation
  • Autonomie sur des longues distances
  • Décompte lors des intervalles

gw0564

Movescount

Il s’agit de la plateforme en ligne Suunto sur laquelle toutes les informations de votre montre seront envoyées lorsque vous la branchez à l’ordinateur. Là aussi on retrouve toute la qualité Suunto avec une interface facile de prise en main, claire et riche en informations en tout genre. Habitué de la marque Garmin jusqu’à présent, je reste bouche bée devant mon écran. Chaque sortie, quel que soit le sport, est détaillée dans l’ensemble des données récoltées par la montre, une véritable mine d’informations pour les amoureux de chiffres !

Movescount vous permettra d’analyser vos entraînements dans les moindres détails, de comparer vos entraînements entre eux afin d’en voir l’évolution ou encore d’avoir le récapitulatif des volumes réalisés sur 15 jours, un mois ou une année.

Dans la plateforme vous pourrez également créer un groupe d’entrainement ou en rejoindre un (forcément utilisateurs d’une montre Suunto) afin de suivre l’entrainement de vos potes et surtout voir qui s’en met le plus dans la besace ! ☺

Enfin l’interface vous permettra notamment de prédéfinir des parcours et créer vos « itinéraires » sur l’ordinateur afin de les suivre lors de votre entrainement du soir ou du lendemain, de quoi partir à la découverte de chemins encore inconnus !

 

En conclusion

image6Pour conclure rapidement mon test de cette Suunto Spartan HR Wrist Baromètre, je vous dirais que cette montre sera un véritable atout lors de toutes vos séances avec un suivi précis de l’ensemble des données de vos entraînements et compétitions.

Cette Spartan est dans la lignée des gammes de la marque, c’est-à-dire précise et fiable sur ces atouts majeurs que sont le suivi GPS et l’altimètre. La fréquence cardiaque au poignet est par contre encore à peaufiner et l’achat d’une ceinture thoracique sera peut être à envisager pour ceux souhaitant suivre particulièrement cette information.

Le large cadran tactile et en couleurs de la montre permet une navigation intuitive et aisée et une grande lisibilité des informations en toutes circonstances, il ravira à coup sûr les sportifs souhaitant observer l’évolution de leur entraînement sous toutes les coutures !

La polyvalence de cette montre finira certainement de vous convaincre, surtout pour ceux aimant toucher à tous les sports comme moi ! Toutefois attention à l’autonomie si vous êtes amateurs de longue distance…même si souvent le bonhomme est dans le rouge avant la montre ☺

 

A vous de jouer !

 

Réagissez