Test chaussures de running Brooks glycerin 13

Jérôme a testé le nouveau modèle Glycerin de Brooks. Son retour après quelques semaines d'utilisation.

Brooks Glycerin 13

Le testeur

Jérôme Trublet

40 ans
Infirmier

Taille : 1m78
Poids : 74kg
Pratique du running depuis 10 ans
4 à 8 entraînements par semaine en fonction des objectifs

Chronos :
10 km : 42 mn
Semi-marathon : 1h34
Marathon : 3h19

Conditions du test 

A raison de 3 sorties par semaine en Glycerin 13, j’ai alterné avec d’autres marques (HOKA, Saucony, Boost… et Glycerin 12) en préparation des 100 km d’Amiens. J’ai gardé lors de ce test, les lacets et semelles d’origine.

Le test 

Le modèle testé est la Brooks Glycerin 13 couleurs noir/orange. Ce modèle homme est destiné aux coureurs à foulées universelles (à supinatrices) sur routes et chemins. Le poids du modèle utilisé était de taille 42 (7,5 UK / 8,5 US) pour un poids de 298 g.

Même en étant bilingue, semelle intermédiaire Super DNA, rounded Heel, IDEAL Pressure Zones, Conformable Saddle Construction, Inserts 3-D Fit Print, c’est incompréhensible et abstrait. Je résume : avec ce modèle, Brooks a privilégié l’amorti et l’alignement, elles sont donc censées réduire les pressions articulaires et faciliter la foulée…

A première vue, ces chaussures apparaissent solides, les simples et doubles coutures sont parfaites, le collage sans défaut apparent.
La première utilisation se révèle rassurante et confortable : rassurante par un maintien de pied ressenti sur les deux tiers arrière de la chaussure et par le « rounded heel » que je décrierais comme un soutien de forme ovale placé sous le talon, procurant amorti et stabilité hors du commun. Le confort est lui aussi favorisé par ce « rounded heel » ou plutôt cette sensation de creux central mais également par cette tige sans couture (chez une chaussure à drop 10) et surtout la collerette enveloppante sous-malléolaire et achilléenne.

Mes premiers pas et foulées Glyceriniens traduisent une attaque et pose de pieds en toute sécurité, permettant alors un alignement jambier. Le talon se fixe parfaitement au sol, réduisant ainsi les besoins de concentration du coureur lors de ses délicates attaques.
Vous êtes confortablement installé dans votre empreinte pédieuse ? Oublions le dynamisme, est-ce mon poids de 79 kg, mon plan à endurance fondamentale ?
Ce « round heel » casse malheureusement le déroulé du pied et réduit l’intérêt des 10 mm de drop. Il faut donc un en-avant du haut du corps pour prolonger la poussée suivi d’une bascule arrière pour placer le pied suivant.
Je ne leur ai donc trouvé aucun intérêt sur les séances de VMA 30s/30s ni sur 2000 m.

Au fil des essais, les collerettes ont rendues mes tendons d’Achille et malléoles douloureux ; douleurs disparues lors de ports d’autres modèles. De plus, coureur pronateur bilatéral, cette pronation était majorée par ce type de modèle à tendance supinatrice et facilement remarquée par mes coureurs suiveurs.

La pose de pied devient plus délicate sur des chemins caillouteux car le « round heel » n’épousant plus en totalité le sol, vos pieds et chevilles sont alors déformées et l’alignement jambier perturbé. Gardons-les pour la route ou chemins accueillants.

Par temps de pluie, en début de test comme en fin (cf. usure semelle en images), l’adhérence reste très correcte même si la conception des Brooks vous oblige à une attaque talonnière. L’accroche des lacets à simple nœud n’a posé aucun souci lors du test, donc plus d’excuse pour s’arrêter.

Conclusion 
Aux très faibles ressemblances avec les glycérin 12, je conseillerais ces 13 pour des coureurs aux pieds fins, de tous poids et n’ayant pas de fragilité achilléenne. Je les garderais pour l’entraînement sur route ou chemins stables voire des vitesses en compétition inférieures à 12 km/h et sur semi-marathon grand maximum.
Elles s’adressent à des coureurs supinateurs joggeurs et pourquoi pas randonneurs. Je vous invite à régulièrement surveiller la possible inflammation des tendons achilléens

La fiche des Brooks Glycerin 13

La chaussure Glycerin 13 noire et rouge de Brooks est dotée d’une semelle intermédiaire Super DNA qui offre un confort supérieur, par rapport au modèle DNA classique de la marque. Cette semelle répartit uniformément la pression depuis le talon jusqu’à l’intérieur du pied. Elle réduit ainsi les pressions néfastes au niveau des articulations. Le talon arrondi a été conçu pour améliorer l’alignement du corps pendant votre course.

Marque : Brooks
Modèle : Glycerin 13
Foulées : universelle
Poids : 263g en 40

Prix : 160 €

Technologies utilisées

  • Semelle intermédiaire équipée de la technologie Super DNA pour un amorti sur mesure hors pair
  • Forme de talon arrondie qui améliore l’alignement du corps en réduisant la pression au niveau des articulations
  • Points de pression parfaits qui répartissent l’impact pour une foulée plus légère
  • Bande de réglage s’adaptant parfaitement à la forme du pied pour un confort inégalé
  • Technologie 3-D Fit Print sur le dessus pour une souplesse et une structure optimales

Acheter les chaussures de running Brooks Glycerin 13 sur le pape.com

La galerie photos

4 réaction à cet article

  1. Bonjour,
    bravo pour votre test, je souhaiterai un conseil afin de trouver des chaussures préconisées pour les douleurs achilléenes récurentes ?
    Merci

    Répondre
  2. Les Brooks Glycérin 10 m’ont donné une aponévrosite plantaire en 2012 que je traine encore en 2016.
    Donc pour moi cette marque plus jamais.

    Répondre
  3. Bonjour,
    Je pèse plutôt lourd (86kgs). Je souhaiterai un conseil afin de trouver des chaussures préconisées pour les douleurs achilléenes récurentes ?
    Merci

    Répondre
  4. Bonjour,
    Personnellement, j’ai un douleur au tendon Achille récurrent, Je pèse 80kg, et je me trouve bien avec Asics Nimbus 16 et 17.
    Même moi, avec les Glycérine 13 J’ai eu la douleur dans mon tendon d’Achille.
    La douleur a ensuite disparu quand j’ai changé des chaussures.
    Ils sont beaux, mais ils ne sont pas pour moi…

    Répondre

Réagissez