Salomon et ses masques pour la pratique sportive en plein air

Salomon a lancé et commercialisé ses masques destinés à protéger de la COVID-19 lors de vos activités sportives notamment la course à pied.
Jérémie Mellet responsable de la validation des projets innovation chez Salomon nous en dit plus.

masque salomon 1

Lepape-info : Jérémie, comment est-venue l’idée de créer ce masque pour le sport ?  

Jérémie Mellet : L’idée est venue après le premier confinement en se disant qu’au retour des courses, les participant(e)s devraient porter un masque et qu’il fallait créer un masque pour le sport en plein air. Cela a demandé 9 mois de développement et une vingtaine de prototypes testés avec des athlètes, des coureurs et des adeptes de la marche nordique ou marche tout simplement.

La fabrication a commencé fin janvier-début février après la phase de développement et de mise au point avec l’un de nos partenaires Chamatex basé en Ardèche. Le groupe Zebra (près de Lyon) a participé au design. Ce masque filtrant à 90% a été validé par l’AFNOR, l’Agence Française de Normalisation. Il est léger (6 grammes) et lavable 50 fois à 40°C.

 

Lepape-info : Un vrai travail d’équipe fut nécessaire

J.M : Oui entre les 3 activités chez Salomon : footwear, appareil et winter pour mettre au point deux masques car il y’en a un aussi pour l’hiver notamment pour le ski. L’autre masque version « été » est destiné à la pratique de la course à pied entre 40 minutes et une heure à environ 12 km/h, c’est ce que nous avons validé dans notre brief. Pour les 2 modèles, la construction autour de la bouche est la même, pour le modèle hiver on a rajouté un tour de cou qui fait « buff » pour protéger du froid, cela fait 2 en 1.

 

Lepape-info : Comment se sont passés les premiers tests ? 

J.M : Au début on ne courait même pas 5 minutes avec le masque, le tissu rentrait dans la bouche ce n’était pas agréable. Au bout de 3-4 prototypes cela s’est nettement amélioré, l’idée nous est venue de mettre une grille pour créer du volume entre la bouche et le tissu, avoir une cage et éviter que le tissu ne rentre dans la bouche. Il est plus agréable que les masques traditionnels que l’on porte au quotidien. Au final, pour l’avoir testé en courant à 12 km/h il n’y a pas de différence avec ou sans masque, il n’y a pas de problème. Après c’est seulement si l’on monte en intensité que c’est compliqué de courir avec un masque.

 

Lepape-info : Quels sont les premiers retours de ceux et celles qui l’ont utilisé ? 

J.M : Il y’en a qui aiment vraiment et d’autres pas du tout parce que le masque ne se fixe pas bien sur leur visage invoquant un problème de confort et qui au final reconnaissent ne pas aimer courir avec un masque. Notre but en ayant lancé ce masque est de rassurer ceux et celles qui avaient peur de faire du sport en plein air notamment dans les grandes villes.

 

L’un de nos experts Lepape a testé le masque Salomon, il nous a donné son avis :

– particulièrement léger avec un tissu fin et agréable
–  ajustable avec un système efficace
–  bonne couverture nasale , système stable qui permet un maintien continu
–  la grille très fine et souple ne gêne pas, elle permet au masque de ne pas se plaquer au nez et à la bouche rendant la respiration plus aisée
–  pour le porteur de lunettes : bien positionner les verres des lunettes avec l’avantage d’avoir moins de buée sur les verres
–  la matière n’irrite pas la peau

Réagissez