Le test des chaussures Diadora N-6100-2

Que penser des chaussures N-6100-2 de la marque Diadora ? Si vous vous posez cette question, ça tombe bien... notre testeuse Christelle a eu la même démarche. Elle a testé ce modèle et nous livre ses impressions.

Diadora N6100-2

La testeuse 

Christelle

47 ans
Juriste
Taille : 1,70 m
Poids : 65 kg

Trails et randonnées : Mahoraid (Mayotte), RandoRaid (Réunion), multiples courses et randos dans la Loire.

Les conditions du test

J’ai utilisé ces N-6100-2 pendant quatre semaines, à raison de trois à quatre sorties hebdomadaires, sur des chemins carrossables et un peu de route, pendant des durées allant de 40mn à 2 heures, avec variations d’allure.

Le test

Lorsque je reçois ces N-6100-2 de Diadora, je suis tout d’abord très agréablement surprise par les couleurs harmonieuses et repérables. Le look général est très féminin. Lorsque j’observe la semelle, je suis également surprise par cette nouvelle technologie. Celle-ci est partielle et on aperçoit les matériaux isolants qui permettent au pied d’être isolé de l’humidité, notamment.

La chaussure paraît très légère. Je la pèse : environ 240 grammes pour un 39 de pointure. Pour confirmer mes impressions, je décide de la tester immédiatement pour un premier essai sur la route.

Lorsque je la chausse, elle est très agréable et son confort me surprend, même si je sens une petite rigidité au niveau du coup de pied. Petite gêne qui s’atténue lorsque le lacet est bien serré. Et le confort se confirme dès les premières foulées au cours desquelles j’apprécie l’impressionnant amorti arrière qui diminue considérablement le choc de chaque foulée.

A l’avant, la présence d’un autre amorti est vraiment adaptée à la foulée du coureur de fond. Après quelques kilomètres, toutes mes premières impressions se confirment et je suis très à l’aise grâce à la largeur avant de la chaussure. Moi qui souffre d’un algus valgus débutant, je ne ressens aucune douleur, ce qui est plutôt rare et un vrai bonheur.

D’ailleurs, après cette première sortie, et après la douche (je précise…), je décide de garder les chaussures au pied pendant le reste de la journée. Mes collègues de bureau remarquent immédiatement cette paire de runnings grâce aux couleurs flashy et le look attire rapidement toutes les filles de l’entreprise.

Deux jours plus tard, je décide de faire le test sur un autre revêtement. Je pars sur des chemins en sous-bois. Le terrain est humide mais je ne constate aucun inconvénient. L’amorti est toujours efficace et absorbe les cailloux ou les racines du parcours. De plus, je ne ressens aucun problème dans les descentes, malgré la pluie et quelques flaques d’eau. Par ailleurs, l’étanchéité est parfaite et les chaussettes restent au sec.

Allez, juste un petit inconvénient : les cailloux restent parfois coincés sous le semelle.

Conclusion

Ces N-6100-2 de Diadora sont donc bien des chaussures à profils multiples : route, chemins, forêt. Elles sont également adaptées aux conditions météo difficiles, tant sur le plat, qu’en côte, et cela aussi bien sur route que sur les chemins forestiers. Elle convient donc aussi bien à l’entraînement qu’en compétition, de 10 à 40 kilomètres, grâce à sa légèreté et son confort. Grâce aussi à un amorti qui me semble bien supérieur à la moyenne des autres chaussures.

La fiche des Diadora N-6100-2

Marque : Diadora
Modèle :
N-6100-2
Foulée : universelle

Poids : 240 grammes en 38

Prix : 140€

Toutes les chaussures de running femmes sur route et chemin sur lepape.com

Technologie utilisée

  • Net Breathing System : système qui permet à la chaussure d’évacuer la chaleur et d’empêcher l’humidité de pénétrer grâce à un filet en fibre synthétique.

Quelques photos du test des Diadora N-6100-2

Réagissez