Le test des chaussures de trail Salomon Sense 3 Ultra Softground

Benjamin Girardin a testé les Salomon S-lab Sense 3 Ultra Softground à l'entraînement et en compétition. Alors qu'il n'est pas un adepte des chaussures minimalistes, il a été séduit.

Salomon Sense 3 Ultra Softground

Le testeur

Benjamin Girardin
Responsable comptable
34 ans

Taille : 1m83
Poids : 75 kg
Pratique la course à pied depuis 2009
5 à 6 entraînements par semaine
Traileur

Ses courses
Ultra Vulcain (11h14), CCC (17h32), Grand Trail du Limousin, GRP 80km, Templiers, UTTJ, Ecotrail de Paris 50km…

Le test

Dès les premières foulées, les sensations sont bonnes. On ressent bien le même maintien proche du pied comme sur les Sense Ultra Classique. Petit plus sur ce modèle, le mesh sur le dessus a été modifié : il est plus solide (sur l’ancien modèle, il m’a fallu moins de 500km pour le trouer).

Niveau drop (4 mm), il est identique sur les Sense Ultra et les Sense Ultra sofground mais dès que le terrain durcit un peu, les crampons sont suffisamment souples pour amortir juste ce qu’il faut. Avec les terrains bien gras que dame nature nous a concoctés cet hiver, c’est parfait.

Après des essais à l’entraînement, il était temps de les enfiler en compétition sur l’Ultra Vulcain. Je dois dire ici que  je ne suis pas un pro minimaliste même si ma foulée a tendance à se placer sur l’avant du pied toutefois j’ai fait le pari de partir avec sur mon premier ultra de la saison. Au programme 80 km avec 3 000 m de dénivelé positif. La météo est clémente mais les conditions restent très hivernales avec beaucoup de neige sur le parcours : je me dis que les crampons vont pouvoir jouer leur rôle. Et bien c’est chose faite ! La traction dans la neige, la boue et en sous-bois est vraiment parfaite. Dans les descentes, on se sent rassuré par l’accroche de la semelle et la stabilité du talon. En relance et dans les côtes, les sensations étaient presque magiques ! Avec des chaussures aussi légères, on se sent presque voler ! Mais ce n’est pas magique et mes aptitudes physiques me rappellent très vite que je ne m’appelle pas Kilian Jornet ! Courir avec des chaussures conçues pour lui ne vous feront pas devenir un champion !

Mais à tous ceux qui diront que cette chaussure n’est pas faite pour de l’ultra sauf si l’on fait partie de l’élite, je dirai simplement que je n’aurais échangé pour rien au monde ces chaussures que j’ai eu aux pieds pendant 11h14 (Top 100 donc très loin des premiers !). Toutefois, elles demandent un temps d’adaptation (à ne pas occulter), surtout pour ceux qui sont fans des oversize !!!

Petit bémol tout de même suite à un récent séjour sous la pluie dans le sud de la France où le terrain est très rocailleux… La semelle trouve ses limites en adhérence sur la roche mouillée où il devient difficile d’évoluer. Je pense que dans ce cas, sa sœur, la Sense 3 Ultra, serait parfaite. A essayer prochainement !

Les plus

Un drop de 4 mn
Coutures réduites permettant de porter ce modèle sans chaussettes
Une chaussure très légère

Avertissements

Une chaussure destinée aux coureurs avertis en trail
Avoir une foulée avec une attaque du pied par l’avant
Avoir une bonne technique de course et une bonne approche de la montagne (notamment en descente)

Les technologies

Système Sensifit™ qui enveloppe le pied pour un maintien à la fois précis et sûr.
Système de laçage Quickfit.
Mesh ouvert respirant
Manchon interne servant à maintenir le pied avec précision et à améliorer le retour du terrain et l’enveloppement du pied.
Pare-pierre en TPU

La fiche technique des Salomon Sense 3 Ultra Sofground

Marque : Salomon
Modèle : Sense 3 Ultra Softground
Type d’utilisation : Trail
Poids : 240 g en 42 2/3
Type de foulée : universelle

Prix : 170 €

Acheter votre paire de chaussures trail sur lepape.com

2 réaction à cet article

  1. Bonjour, elles sont aussi bien pour les filles, accroche, energie le top du top, dommage que chez Lepape il n’est pas pensé aux Filles…merci…

    Répondre
  2. Hello les traileurs,
    Pour ma part j’ai aussi testé et voici le résultat: https://verslesommet.wordpress.com/2014/07/13/test-des-salomon-s-lab-sense-3-ultra-softground/

    Répondre

Réagissez