Le test des chaussures de trail Mizuno Daichi

Mizuno dévoile la Daichi, nouvelle venue de sa gamme trail, avec entre autres nouveautés une semelle développée par Michelin. Impressions et compte rendu après un mois d'utilisation sur les sentiers.

Mizuno daichi

Le test

Mizuno n’est pas la marque la plus reconnue pour ces chaussures de trail et c’est donc avec curiosité que j’ai ouvert la boite de ces Daichi. Au premier abord, et si on fait abstraction du coloris que certains trouveront un peu triste, la chaussure donne une impression de qualité et elle est assez légère (310 grammes en 44). Je note la présence d’un pare-pierre sur l’avant du pied qui s’avérera bien utile en montagne. Le mesh est renforcé mais reste très respirant.
Une de mes grosses attentes repose sur la semelle et les crampons de cette Daichi et à première vue, la collaboration avec Michelin a porté ses fruits. Pas de doute, on est en présence d’une chaussure qui accroche !

Une impression qui se confirmera à chaque sortie avec une accroche jamais prise en défaut, même sur un sol très boueux ou des pierres plutôt lisses. C’est clairement le point fort de la Mizuno Daichi et elle sera parfaite pour des trails techniques qui nécessitent une totale confiance lorsque l’on pose le pied au sol.

Côté confort, la Daichi vous emmènera sans problème sur des sorties moyenne distance (30-60 km) avec sa toe-box assez large, sa stabilité et la présence de la célèbre plaque Wave, signature de la marque japonaise, et qui procure un bon amorti.
Si la semelle peut paraître rigide au premier abord, la Daichi conserve tout de même une bonne souplesse une fois chaussée, ce qui est bien agréable lorsque l’on aborde des portions un peu plus roulantes ou des sols plus fermes.
Le laçage est quant à lui précis et je n’ai pas constaté de desserrement au cours de mes sorties. Seul regret, le manque de dynamisme de la Daichi par rapport à certaines de ses concurrentes, si vous recherchez de la vitesse comme c’est le cas sur les trails moyennes distances auxquels elle se destine selon Mizuno.

Après environ 150 km parcourus, je n’ai constaté aucune usure prématurée de la chaussure, aussi bien au niveau du mesh que de la semelle et la Mizuno Daichi semble donc faite pour durer.

Conclusion 

Si vous êtes à la recherche d’une chaussure de trail adaptée aux moyennes distances et avec une accroche irréprochable, la Mizuno Daichi sera sans aucun doute une bonne pioche. Confortable pour aligner les kilomètres tout en conservant plutôt un bon dynamisme, la Daichi est une chaussure de trail polyvalente.
De bonne augure pour Mizuno sur ce créneau hautement concurrentiel.

Achetez la Mizuno Wave Daichi sur lepape.com

Réagissez