Le test des chaussures de running Adidas Gazelle Boost

Aurélien a testé les adidas Gazelle Boost. Son retour après des semaines d'utilisation.

adidas Gazelle Boost

Le testeur

Aurélien
33 ans
Gendarme

Taille : 1m75
Poids : 69kg

Pratique du running depuis 4 ans
6 à 8 entraînements par semaine en fonction des objectifs pour un peu plus de 100 km hebdomadaire

Chronos :
10 km : 32 mn30
Semi-marathon : 1h13
Marathon : 2h39mn11s

Conditions du test 

J’ai utilisé les chaussures un peu plus de 300 kilomètres sur route et chemin. Je les utilisais principalement pour mes séances aérobies ainsi que pour mes fractionnés en nature. J’ai fais un 10 km sur route.

Le test 

Lorsque je vois cette paire de chaussure pour la première fois, je suis assez surpris par sa conception. Je m’attendais à une modèle proche des Boston voir même des Adios en terme de taille (finesse). La chaussure est plus imposante mais lorsque je la pèse, la balance n’affiche que 218 grammes.  Réalisé avec un mesh fin et aéré,  elle a une forme de chausson. La semelle est perforée au niveau médio plantaire. L’ensemble offre un confort remarquable et une aération optimale en cas de chaleur importante.  Par contre, il faudra faire attention aux parties humides, sinon vous aurez le pied instantanément mouillé ! La semelle est en deux parties, à l’avant un amorti Boost et à l’arrière une mousse EVA. Elle est relativement épaisse et un peu rigide lorsqu’on l’a plie. En dessous, il y a un revêtement vert en caoutchouc assez souple. Il me semble un peu fragile et je me demande si sa résistance dans le temps est bonne.

Pour commencer le test, je pars pour une séance en aérobie de 45mn sur un chemin sec. La chaussure est très confortable à porter mais mes premières impressions sur la rigidité de la semelle se confirment. Malgré une semelle intégrant le Boost, L’intact au sol  est viril et il y a très peu de souplesse sur l’ensemble de la chaussure. Elle donne l’impression de taper fort au sol avec un gros manque de tonicité. Pour un entrainement de moins d’une heure cela reste correct mais il faut vite oublier les sorties plus longues et surtout plus rapides. La Gazelle Boost anesthésie les sensations dès que l’on cherche à allonger la foulée. Les séances sur pistes sont désagréables et traumatisantes musculairement. Lors de footing sur des terrains plus meubles, j’ai ressentit la même chose. Je suis déçu car je trouvais intéressant d’avoir cette technologie à l’avant du pied plutôt qu’à l’arrière pour des coureurs rapides et/ou techniques. En effet, ils travaillent essentiellement avec l’avant du pied voir la partie médio-plantaire et ils auraient pu bénéficier au mieux de cet effet Boost.

Concernant le Climachill, il faut reconnaître que cette technologie est intéressante. Après chaque fin de séance, j’ai pu constater que la chaussure était sèche malgré les chaleurs importantes de cet été. L’évacuation de la transpiration est  très  efficace et pourra donc prévenir de certain échauffement.

Un autre point positif pour cette chaussure est sa solidité. Pas surpris après l’essai des Boston, Adidas confirme qu’elle fabrique des chaussures robustes. Après un peu plus de 300 kilomètres, la structure ainsi que les coutures n’ont pas bougé. De même, la semelle inférieure qui me paraissait fragile à l’usure a parfaitement tenue. Un nettoyage aurait pu même faire penser qu’elles sont neuves !

Conclusion

Légères et résistantes, les Adidas Gazelle Boost manquent cependant de tonicité et de souplesse, caractéristiques importantes d’une chaussure de course à pieds universelle. Elles conviendront pour des coureurs souhaitant juste faire des sorties de courte durée par temps sec. À 120 euros, elles ont un rapport qualité prix favorable. Petit bémol, ayant une plage d’utilisation restreinte, elles vous imposeront cependant d’avoir une seconde paire de chaussures.

La fiche des Adidas Gazelle Boost

La chaussure CC Gazelle boost d’adidas, s’adresse à un public de coureurs avertis qui souhaitent un modèle taillé pour la vitesse et particulièrement pour les compétitions courtes. Destinée à la route, elle a la particularité d’être construite en Climachill et possède un amorti Boost sur l’avant. Elle pèse 218 grammes  en 42 2/3 (9 US) et s’adresse à des coureurs universels. La partie arrière est en EVA traditionnel.

Marque : adidas
Modèle : Gazelle Boost
Foulée : universelle
Poids : 208 gr en 42
Technologies utilisées :

  • Technologie boost: Apporter un retour d’energie. Situé au niveau de la semelle intermédiaire pour amortir les chocs grâce aux milliers de capsules de stockage qui libèrent l’énergie à chaque pas.
  • Climachill : Mesh très aéré pour fournir un transfert de l’humidité permament.
  • adiWEAR: Semelle extérieure résistante à l’abrasion pour une utilisation intensive.

Prix : 120€

Acheter les adidas Gazelle Boost sur lepape.com

La galerie photos

Réagissez