Le test des chaussures Adistar Boost

Courant aussi bien sur route qu'en trail, Pierre Portejoie a testé les Adistar Boost version 2014. Une chaussure parfaite pour courir sur route !

Adistar Boost 2014

Le testeur

Pierre Portejoie
39 ans
Pharmacien
Taille : 1m73
Poids : 64 kg
Pratique du running depuis 9 ans
Chronos :
Marathon : 3h18 – Semi-marathon : 1h30 – 10 km : 40 mn

Le test

Conquis l’an dernier par le modèle innovant Energy Boost, c’est avec envie que je déballe les Adistar Boost 2014 au look relativement sobre gris bleuté façon jeans avec quelques inserts bleus et surtout la fameuse semelle boost à l’aspect « polystyrène » toujours aussi surprenant ! Le chaussant est particulièrement confortable et épouse le pied à la perfection dès le premier enfilage grâce à une empeigne relativement étroite mais particulièrement souple. Notez bien que ce modèle chausse relativement petit : j’ai personnellement opté pour une demi pointure plus grande que ce que je prends habituellement.

J’ai testé ces chaussures sur bitume essentiellement, mais aussi chemins roulants et stables avec quelques incursions « trail » où les chaussures ont montré leurs limites. Les sorties longues sont leur domaine de prédilection mais les séances plus dynamiques (VMA, Côtes, etc.) restent plaisantes : à aucun moment je n’ai eu l’impression de traîner des boulets aux pieds. L’été est bien installé dans le Sud depuis quelques semaines! Hormis une petite sortie bruineuse, mes entraînements se sont faits par temps chaud et sec. Des conditions idéales pour l’efficacité du Boost qui nécessite un sol dur et pour les petits crampons de la semelle extérieure Continental qui montreront certainement leur limite sur chemins humides et boueux.

A la marche, la confortable épaisseur du talon donne la part belle au confort. Dès les premières foulées, la technologie Boost se révèle et compense efficacement la sensation caoutchouteuse de l’attaque talon : on court sur la Lune! L’impact est réduit mais le rebond est bien perceptible. Petit bémol cependant concernant le tissu enveloppant le pied au plus près et très agréable à porter n’évacue pas très bien la chaleur. Cela dit, je chipote un peu ! Il faut bien leur trouver un petit défaut à ces chaussures!

Comparé aux Energy Boost, les Adistar sont effectivement plus souples et ont plus d’amorties mais le rendement – à mon petit niveau – n’en pâtit pas le moins du monde. Ce modèle est fait pour engranger des kilomètres tout en préservant son cavalier : l’onctuosité de cette chaussure est un vrai régal ! Il suffit de rechausser une paire de running typées confort mais sans la technologie Boost, pour se convaincre de l’efficacité du dispositif : à aucun moment, même en attaquant franchement du talon, on a l’impression de s’affaisser dans le sol comme avec des modèles trop moelleux.

Le point fort des Adistar Boost. Le coureur est particulièrement préservé des impacts. Si vous avez des articulations fragiles, ces chaussures sont pour vous! Sur bitume et chemins stables, aucun problème, le déroulé du pied se fait parfaitement. Par contre les chemins caillouteux, en dévers ou en descente prononcés sont à éviter. La souplesse de l’empeigne ne maintient pas suffisamment l’avant pied qui a tendance à sortir de la trajectoire et donc à favoriser les torsions de cheville.On est là dans la bonne moyenne.

Ce n’est pas un modèle typé compétition pure et dure mais la vitesse ne lui fait pas peur. Le rendement est tout à fait correct surtout si l’on a une foulée sur l’avant pied où l’épaisseur de la semelle est moindre et le retour d’énergie encore plus efficace. La semelle Continental est étonnante : hyper fine avec des crampons minimalistes mais d’une résistance à toute épreuve (voir photos de fin de test).

Je courrai assurément mon prochain marathon avec ces Adistar Boost. On est dans la polyvalence : un coureur ne souhaitant pas investir dans plusieurs paires trouvera avec ce modèle un excellent compromis bon à tout faire. Hormis pour les coureurs orientés compétition, les séances rapides sur route ou piste restent aussi très plaisantes : la souplesse ne pénalise pas trop le rendement.

Chacun trouvera son bonheur avec ce modèle quel que soit sa pratique, cependant les chasseurs de secondes sur courtes distances iront peut être voir du côté des Adizero Boost. Même en tant que coureur léger (63 kg), j’ai grandement apprécié le confort de ces chaussures. Les coureurs lourds devraient aussi trouver leur bonheur : Adidas n’a pas lésiné sur l’épaisseur de la semelle.

Conclusion

Une vraie bonne chaussure d’entraînement ou de compétition longue distance. Avec les Adistar c’est du 5 étoiles pour les sorties longues sur route ou chemins stables. En revanche, les sentiers techniques sont à éviter pour qui veut garder ses chevilles intactes.

  • La fiche des Adistar Boost 2014

Marque : Adidas
Chaussure : Adistar Boost 
Type d’utilisation :
Poids de la chaussure essayée : 270 g (taille 42 2/3)
Profil coureurs: coureurs débutant, régulier et/ou expérimentés courant majoritairement sur route.
Profil utilisateurs : 

Prix : 165,00 €
Réf :  F32289

Achetez les Adistar Boost 2014 sur lepape.com

  • Technologies utilisées sur les Adistar Boost 2014

Technologie techfit™ : légèreté, souplesse et maintien. Tige textile souple, avec renforts en matière synthétique soudés : maintien et stabilité ;
TORSION® SYSTEM : stabilité et soutien de la voûte plantaire ;
Semelle intercalaire boost™ : restitution optimale de l’énergie à chaque pas ; renfort du talon externe : confort maximum ; compatible avec miCoach®
Semelle extérieure ADIWEAR™ : matériau très résistant à l’abrasion ;
Amorti Formotion® pour plus de confort et d’amorti.

  • La galerie photo

Avant et après le test de la Adistar Boost 2014

 

2 réaction à cet article

  1. Alors juste pour information,
    Plusieurs sites annoncent ces chaussures comme adaptées aux coureurs lourds.
    Perso, je fais 92 ko. J’ai voulu passer des ASCIS Kayano 20 aux ADIDAS Adistar Boost.

    Dès mon premier entrainement, je ne suis fais une métatarsalgie. Çà fait une semaine, et ça ne passe pas. Je suis bon pour une consultation. A moins d’un mois du semi de Paris. C’est cool.

    Bref. Je déconseille ces chaussures pour les coureurs de plus de 90 ko. Je regrette amèrement mon choix.

    Cordialement,

    Répondre
  2. Ah bon ? je ne partage pas cet avis Etienne.
    J’ai acheté ces chaussures au début d’un programme de perte de poids important. Ma balance affichait 97 Kg au début du programme, et j’en suis ravi. Aucune blessure de mon côté, je pratique 2 à 3 fois par semaine pour des distances entre 9 km et 20 km. J’ai retrouvé les mêmes sensation d’amorti et de confort que celle décrite dans le Test de Pierre. Je dois les remplacer prochainement et je compte reprendre exactement le même modèle , juste une autre couleur pour faire un peu de changement.
    Est-ce que la blessure n’est pas dûe au changement de marque ou de position ?
    Cdt, Philippe.

    Répondre

Réagissez