Le test des chaussures de trail Hoka One One Challenge ATR

Les mots clés : Légèreté, confort, stabilité, accroche

Corinne Peiranno, traileuse, a enfilé pour son plus grand plaisir les nouvelles Challenger ATR. Son retour d'expérience.

Hoka One One Challenger ATR

La Testeuse

Corinne Peirano

Diététicienne-Nutritionniste

Taille : 1m60

Poids : 52 kg

Pratique du running depuis 1989 – Le trail depuis 2004

Courses : Finisher Ultra Marin-Grand Raid du Morbihan, Finisher Marathon des Sables, Finisher Défi de l’Oisans, Finisher Tor des Géants, Finisher 100 km de la Drôme, Finisher UTMB, Finisher TAR, No Finish Line PARIS (302 km), Finisher Montagn’Hard 60 km

Les conditions du Test

Les Hoka one one Challenger ATR sont destinées aux foulées universelles ou aux personnes disposant de semelles. Pour ce test, j’ai pris un modèle en taille 41 1/3 soit une taille de plus que les modèles de trail habituels. J’ai couru avec ces Hoka à l’entraînement, en préparation de la CCC (Chamonix 28/08/2015) et de l’Ultra Endurance Trail (Millau 23/10/2015) soit plus de 300 km parcourus. Ces chaussures sont allées sur tous les terrains qu’ils soient techniques et secs, mouillés, boueux, vallonnés, plat, en sous-bois ou sur routes goudronnées. Au niveau météo, ce fut tout autant varié tout comme le profil des sentiers parcourus avec plus au moins de dénivelé en fonction de mon lieu d’entraînement.

Les produits

Dès les premières foulées, ce qui frappe pour ce modèle Trail, et c’est bluffant (tout comme cela peut être le cas avec les Hoka Clifton destinées à la route), c’est sa légèreté. Les Challenger ATR donne une sensation de course très aérienne et invite à un  déroulé plus nerveux que les autres modèles de trail (ex : mafate speed ou rapa nui). Le pied est bien moulé dans la chaussure et ne s’écrase pas dans l’amorti lors de sa pose au sol. La stabilité de la chaussure est surprenante. Le laçage et ce critère de légèreté font que l’on oublie rapidement, en fait dès les premières foulées, que la running est neuve. La forme de la chaussure est aussi étudiée pour ne pas trop remonter sur le tendon d’Achille : un bon point pour protéger les tendons. Les crampons sont espacés et bien dessinés : j’ai trouvé le grip plutôt rassurant en sous-bois et sur pentes et le constat s’est renforcé au fur et à mesure de la pratique. On peut « envoyer » avec confiance sur les chemins les plus techniques. Attention toutefois sur les pavés et pierres mouillés. Pour conclure, c’est une chaussure légère et rapide, avec en contrepartie un amorti moins poussé que chez les autres modèles (ex : mafate speed) dont il faut tenir compte si l’on a les genoux fragiles. Je réserve donc ce modèle pour des trails de distances inférieures ou égales à une cinquantaine de kilomètres. J’ai pris beaucoup de plaisir cependant à préparer la CCC (Chamonix, août 2015) et l’Ultra Endurance Trail (Millau, Octobre) avec ce modèle que je sélectionnerais bien pour la petite Origole par exemple (Trail de 30 km 600 m D+, 6 décembre 2015).

La fiche des Hoka One One Challenger ATR

Déroulé : Hoka One One a conçue cette chaussure avec un faible drop: 5 mm et une semelle incurvée. Ce qui va permettre une adaptation maximale à la morphologie naturelle du coureur.

Protection: La semelle intermédiaire à un volume jusqu’à 1,6 fois supérieur en comparaison aux chaussures classiques. La marque américaine met l’accent sur la protection et l’absorption des chocs durant l’impact.

  • Semelle compensée en EVA
  • Drop 5mm
  • Meta-Rocker
  • Surface plate sur la semelle extérieure
  • Crampons
  • Tige en mesh aéré
  • Sans couture

Poids  : 226 g en 38
Prix : 120 €

Acheter les Hoka One One Challenge ATR sur lepape.com

Réagissez