Sur trail, n’oubliez pas le cardio !

Un internaute se pose la question de l'intérêt du cardiofréquencemètre en trail. Sébastien Chaigneau lui répond.

1-Suunto Ambit product focus Jono

Question : Faut il s’entraîner pour un trail avec un cardio fréquencemètre comme pour une course sur route ? Les zones cibles sont elles les mêmes ?

Plus j’avance dans mon expérience  du trail et plus je me rends compte que le travail avec cardiofréquencemètre est plus précis. Il offre plus de confort que le travail à la sensation.

Le cardio va vous permettre de connaître des renseignements  précieux  comme les zones de travail ou vos limites et vous donner des informations sur votre état de fatigue du moment…

Les zones permettent de ne pas dériver, de travailler dans votre bon rythme, ni trop vite ni trop lentement. Attention toutefois car ces zones de travail seront différentes de celles de la route car il faut tenir comptes des facteurs changeant du terrain.
Sur route, vous pouvez avoir une vitesse associée à votre zone de travail, ce ne sera presque jamais le cas sur sentier. De plus, les zones sont différentes dans les deux activités : le travail du seuil sur route va  se dérouler aux alentours de 90-92 % de votre VO2max alors qu’en nature la zone la plus travaillée est la zone aérobie ce situant entre 80 et 90%.

De ce fait, les séances vont être différentes sur les temps de soutien.

En conclusion, le cardio fréquencemètre vous apportera  une meilleure gestion de vos efforts  et vous donnera des informations quant à votre état de fatigue. Dans certains cas,  cela évitera bien des erreurs, notamment celle conduisant au surentrainement voire à des blessures à moyen ou long terme !

Ceci provient d’une question posée à notre expert entraînement trail, Sébastien Chaigneau : vous aussi posez votre question à nos expert entraînement

Réagissez