Choisir les bonnes chaussures de trail pour le bon terrain ?

Attention, le choix des chaussures de trail ne se fait pas uniquement en fonction du terrain mais aussi en fonction de votre morphologie, de votre expertise et de votre type de foulée. De fait, pour un même terrain, le choix sera variable selon les individus. Copier son voisin est rarement la solution.

Gruissan Phoebus trail 2014 - 18 km

vous vous êtes inscrit sur un trail… Vous devez maintenant penser à votre équipement et surtout à vos chaussures. Facile à dire…. pas si facile à faire. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre choix.

  • Le terrain. – Entre l’Eco-trail de Paris et le Trail de la Sainte Victoire par exemple, les différences sont le dénivelé et la technicité des parcours. Il y a un besoin d’accroche sur le deuxième qui n’est pas nécessaire pour le premier. La raison majeure pour laquelle une grande majorité des coureurs optent pour des modèles « route » lorsqu’ils s’inscrivent sur l’Eco-trail. Les équipementiers ont aussi diversifié leurs gammes en proposant des modèles trail de plus en plus légers, avec amorti et rigidité variables.
  • La morphologie.- Nous avons tous des formes de pieds différents (longueur, largeur, coup de pied), ainsi que des appuis statiques et dynamiques bien caractéristiques. Là aussi, le modèle doit correspondre car le confort est primordial. Les conseils en magasin vous permettront de mieux cerner vos besoins à condition de prendre le temps d’expliquer votre pratique et d’arriver avec une paire de running usée. Le podologue est fortement conseillé si vos problèmes d’appuis entraînent des pathologies le long des chaînes musculaires : tendinite du Fascia Lata, tendinopathies achilléenne ou du genou … Attention, le poids du coureur n’est pas toujours un critère de choix car on peut être lourd en poids et aérien (pose avant du pied qui met en jeu les structures myo-tendineuses élastiques) et léger en poids mais terrestre (pose par l’arrière du pied qui impacte davantage l’organisme).
  • Expertise et type de foulée.-  Trois types d’appui déterminent le pattern de foulée : poses par l’arrière, pied à plat ou par l’avant du pied. Le choix du drop (écart de hauteur en mm entre l’avant et l’arrière de la chaussure) dépend du type d’appui. Un coureur forefoot (pose avant pied) doit opter pour un drop faible (2-3 mm) afin de ne pas contrarier le type de foulée naturelle.

En conclusion, le choix doit se faire en fonction de tous ces critères et de l’utilité que vous aurez des chaussures : entraînement et compétition. Essayer-les sur quelques centaines de mètres avant de les acheter, et commencer toujours par un petit footing pour les tester. Et ne vous élancez pas sur une course avec des chaussures que vous n’avez jamais mises à l’entraînement !

Découvrez la sélection de chaussures trail running femmes sur www.lepape.com

Découvrez la sélection de chaussures trail running hommes sur www.lepape.com

 

3 réaction à cet article

  1. Un drop de 2 à 3cm, soit de 20 à 30mm, c’est pas du tout un drop faible. Vous vouliez sûrement dire millimètres ?

    Répondre
    • merci Nuno pour votre correction. Il faut bien lire mm à la place de cm dans l’article. 5 mm est un drop très fréquent, 2mm est un drop faible. C’est ce qui différencie par exemple la Clifton de la Huaka chez l’équipementier HOKA.

      Répondre
  2. Optez pour le confort, mais également le maintien du pied, voire de la cheville, selon votre type d’activité physique. En absorbant une partie des chocs infligés à vos genoux, l’amorti de la semelle est tout aussi important. Enfin, attention à la taille de vos baskets de sport… Vos pieds gonflent lors de l’exercice physique.

    Répondre

Réagissez