GR20 en rando, une préparation s’impose

Une randonnée magnifique mais très technique

Souhaitant s’élancer sur le GR20 en Corse, un internaute recherche un plan d’entraînement. Sébastien Chaigneau lui répond.

GR20

Question : J’ai 53 ans, je cours depuis 10 ans (10km en 1h). Quel plan d’entrainement dois-je choisir sachant que mon objectif est le GR 20 en Corse (190 km) en 5 jours de randonnée pour le mois d’Avril 2012.

La réponse de Sébastien Chaigneau, expert trail

Le GR 20 reste le plus dure des chemins de grande randonnée d’Europe en raison de sa technicité et de l’engagement physique demandés. Par contre, les lieux sont magnifique et vous ne sortirez pas indemne de ce type d’expérience. Lorsque je dis cela, je pense surtout aux images qui resteront dans votre mémoire et aux rencontres que vous allez inévitablement faire : les Corses sont des gens fabuleux et leur accueil ne vous laissera pas indifférent.

La réalisation du GR20 sur 5 jours est tout à fait faisable si vous avez une petite assistance qui vous suit, et qui vous amènera la logistique et le réconfort nécessaire aux différents points de contact possible. Attention sur 5 jours, ce ne sera pas de la randonnée tranquille et les fins de journées risquent d’être « actives » si vous souhaitez bouclez le parcours ! Si vous souhaitez boucler le parcours en 5 jours vous allez devoir compter sur 12 à 15 h d’effort par jour …

Concernant la préparation physique, vous allez devoir faire plusieurs choses car le GR20 est très technique. Sur certaines zones, particulièrement sur la partie nord, les étapes vont être plus courtes mais beaucoup plus dures techniquement.

Vous allez donc devoir travailler afin de pouvoir soutenir de longs efforts en endurance sans oublier le renforcement musculaire durant tout l’hiver car le sac s’ajoute à la difficulté du terrain : c’est un handicape non négligeable…

Vous allez allonger progressivement vos séances de course à pied (de dix minutes en dix minutes) afin de passer de 1 h à 2 heures d’effort en endurance le week-end et courir au moins trois fois par semaine. Ensuite sur février, mars et avril, vous placerez un week-end choc par mois (voir l’article sur les week-ends de préparation trail) avec trois sorties sur trois jours d’affilés afin de vous préparer à repartir le lendemain malgré la fatigue. Lors de ces trois jours, optez plus pour des sorties en mode rando course (voir l’article sur la rando course) que pour des sorties de course à pied à proprement parler. L’objectif est de durer, la rando active sur ce type de journées sera beaucoup plus profitable.

Les séances de renforcement musculaire se feront de préférence en salle de sport encadrée par un professionnel. Vous devez commencer dès maintenant à raison de deux séances par semaine et ce jusqu’à fin janvier. Ce travail est destiné à vous permette de mieux supporter votre sac et les enchaînements montées-descentes du GR20. Attention, votre sac ne doit pas dépasser 10% de votre poids si vous voulez avancer de façon régulière tout au long de votre journée (voir l’article comment charger son sac ?).

En vous souhaitant bonne préparation et beaucoup de plaisir

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert entraînement, Sébastien Chaigneau : vous aussi posez votre question à nos experts entraînement

1 réaction à cet article

  1. Merci beaucoup pour cet article, contenant des informations utiles et rares, même sur internet

    Répondre

Réagissez