Trail ou route, ne choisissez pas !

Débutant sur trail un internaute se demande s'il doit abandonner la route. Sébastien Chaigneau lui répond.

trail

Question : Lorsque l’on se met au trail, faut-il ne faire que des trails ou mixer avec des épreuves sur route ?

La réponse de Sébastien Chaigneau

Les deux vont être envisageables, car le fait de continuer les courses sur route va vous permettre de conserver la vitesse. Cette vitesse est très importante sur route et en trail.  Elle est un allié non négligeable pour les phases de départ et lors de tous les changements de rythme que la course va occasionner.

En parallèle, il ne faudra pas négliger un travail de chaines musculaires spécifiques au trail pour les montées ou les descentes, ce qui demandera un entraînement spécifique et une quantité de travail supplémentaire. De  fait, il va falloir réussir à jongler entre le travail spécifique route et celui du trail, ce qui vous obligera à choisir qu’elle est l’activité prédominante sur l’autre afin d’orienter votre entraînement.

Si vous faites le choix trail, prévoyez régulièrement des séances spécifiques de PMA ainsi que des séances de seuil aérobie et anaérobie afin de conserver de la vitesse. Une séance, tous les 10 à 12 jours, vous permettra de progresser voir même d’améliorer vos résultats sur route…

Si vous débutez totalement, cherchez juste à vous faire plaisir sans trop de souffrance. C’est la raison pour laquelle lorsque l’on me demande comment débuter sur trail, je propose souvent aux coureurs d’aller marcher en montagne régulièrement avant de vouloir y courir et surtout de trouver des secteurs vallonnés pour s’entraîner. Si vous cherchez à courir tout de suite sur les secteurs difficiles, vous risquez de vous dégoûter et de ne jamais ressentir le plaisir que procure le trail et la course en montagne…

Ce serait dommage !

Ceci provient d’une question posée à notre expert entraînement trail, Sébastien Chaigneau : vous aussi posez votre question à nos expert entraînement

Réagissez