Enfants : pas de spécialisation en athlétisme avant 15 ans

La diversité est essentielle

Un internaute souhaiterait que sa fille de 12 ans s’entraîne spécifiquement pour des épreuves de courses à pied enfants. Les conseils de notre spécialiste, Gilles Dorval.

Course enfants

La question : Ma fille de 12 ans fait partie du club d’athlétisme de son collège (UNSS) elle y pratique toutes les disciplines. Cependant elle souhaiterait participer à des &épreuves de course à pied (sport qu’elle partagerait avec son père et ses frères), sur les courses enfants bien sûr ! Elle est benjamine, court sur 1 300m, mais sans entraînement spécifique. Comment pourrait-elle s’y préparer ? Elle fait 4h d’EPS  et 2h d’athlé par semaine.

La réponse de Gilles Dorval, spécialiste entraînement

A son âge, et avant 15 ans, il est impératif de garder une activité athlétique diversifiée. L’objectif est de développer conjointement la  vitesse, la coordination motrice, la souplesse, la détente, le potentiel aérobie de l’athlète. Autant de qualités qui lui seront fort utiles au moment de se spécialiser à partir de la catégorie « cadet-cadette ».

A travers les différents entraînements proposés par son club ou son école, votre fille effectue déjà surement des exercices permettant de solliciter et de développer son potentiel aérobie. Cela se fait à travers :

  • Les footings d’échauffement en début de séance
  • Les cycles d’endurance durant en EPS
  • La participation aux cross sur des distances adaptées à son âge
  • L’aménagement de parcours « training » (ludiques de préférence) à effectuer plusieurs fois

Faites confiance à son professeur de sport ou/et à son entraîneur. En dehors de ces séances, ne cherchez pas à augmenter la charge de travail de manière significative. 6 heures de sport par semaine c’est déjà bien à son âge ! Si elle veut vraiment partager sa passion pour la course avec ses frères et son père, programmez juste un footing de 30 à 45 minutes maxi par semaine à courir en totale aisance. Si en fin de footing elle émet le désir d’accélérer, accordez-lui 5 minutes de course à allure libre suivies de 5 minutes de retour au calme.

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert entraînement, Gilles Dorval : vous aussi posez votre question à nos experts

1 réaction à cet article

  1. Je nuancerai sans doute le titre de l’article par :
    Pas de spécialisation excessive avant 15 ans!

    Répondre

Réagissez