Comment retrouver le plaisir de courir ?

Manque d'envie, il faut se poser les bonnes questions...

Un internaute demande à notre entraîneur comment retrouver le plaisir de la course à pied

course-a-pied

Question : coup de mou, pas de plaisir, pas envie. Que dois-je faire ? Je n’ai pas envie d’arrêter la course à pied. Je cours régulièrement 2 à 3 fois par semaine en faisant trois à quatre compétitions par an du 10 km au marathon (tous les deux ans), mais là depuis quelques semaines je n’éprouve plus aucun plaisir et surtout je me traine.

La réponse de notre entraineur, Gilles Dorval.

Dans une situation telle que la vôtre, la première décision à prendre est de programmer deux à trois semaines d’arrêt complet de la course à pied. Ne vous inquiétez pas. Cet arrêt ne nuira pas à vos futures performances. Bien au contraire. Il permettra à l’ensemble de votre organisme de se reposer et à vous de retrouver progressivement l’envie d’aller courir.

Sachez que la quasi-totalité des coureurs de haut niveau procèdent de la sorte. Chaque année à l’issue d’une longue saison ou d’une épreuve telle que le marathon, ils observent une période de repos complet ou relatif, pouvant aller jusqu’à quatre semaines. Cette coupure leur étant profitable tant sur le plan physique que psychologique.

Au moment de la reprise, l’envie de courir ne sera que plus forte. Après quelques semaines  d’entrainement, les bonnes sensations seront de nouveau au rendez vous et le plaisir de courir retrouvé.

Concernant les origines de cette baisse de forme – votre volume d’entrainement étant raisonnable –  je ne pense pas le nombre de séances ou de compétitions courues dans l’année en soit la cause.

Pour trouver un début d’explication, il faudrait étudier de plus près le contenu même de vos entrainements et de vérifier si vous respectez bien les principes de base suivants :

–          Allures d’entrainement vraiment adaptées à votre niveau forme du moment

–          Un entrainement équilibré. Aucune allure de course n’est négligée, notamment les footings en endurance fondamentale (70-75% de votre FCM)

–          Des sorties longues dont la durée est adaptée aux objectifs du moment. Il est par exemple inutile d’effectuer des sorties de 1h45 et plus, en dehors des préparations semi marathon ou marathon

–          Présence de deux périodes de repos complet de deux semaines minimum dans l’année.

Si ces principes sont respectés, il faut alors regarder du côté de  votre mode de vie et/ou de votre hygiène alimentaire et s’assurer que vous avez :

–          une bonne hydratation

–          une alimentation équilibrée

–          un nombre d’heures de sommeil suffisant

Si du coté hygiène de vie tout vous semble correct, il serait intéressant d’en parler à votre médecin.  Il sera alors le mieux placé pour vous conseiller ou pour vous prescrire une prise de sang afin de déceler un éventuel manque de fer, de magnésium, etc….

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert entraînement  : vous aussi posez votre question à nos experts entraînement

6 réaction à cet article

  1. Pas de plaisir, pas d’envie et pourtant une volonté de poursuivre la course à pied : qu’est-ce qui vous pousse à continuer ?

    Je rejoins Gilles Dorval, une pause vous fera le plus grand bien. Et profitez-en pour définir le sens de votre pratique : pourquoi courez-vous ? Qu’attendez-vous de votre pratique ? Que vous apporte-t-elle ?

    Vous pourrez ainsi vérifier que votre pratique est en adéquation avec vos envies.

    Je vous recommande également un article récent qui traite cette question : http://yourcoach-lemag.blogspot.fr/2012/08/pourquoi-je-cours.html

    Répondre
    • Bonjour,

      Merci pour votre article qui m’a particulièrement « parlé ».

      J’ai toutefois un conseil à vous demander. Actuellement en phase de préparation pour un semi-marathon (la course à lieu le 28 octobre), je connais une période de lassitude mentale et physique (douleur au genou et fatigue).
      Ma quantité d’entrainement reste raisonnable (3 entraînements par semaines de course en moyenne 3.5h), mais je n’ai plus autant d’énergie qu’il y a quelques semaines et mes « performances » s’en ressentent, ainsi que ma vie privée (irritabilité, déprime).

      Je pense faire un break de 4 jours (dernière course lundi d’une heure en EF et prévision de 1h20 samedi en EF, et faire sauter un entrainement AS).

      Ma question: est-ce que cette pause est-elle suffisante? Ne va-t-elle pas affecter ma condition physique et ma préparation au semi ( j’ai laissé tomber mes objectifs de temps)?
      Que ferriez-vous à ma place?

      Merci d’avance de votre retour et de votre aide.

      Romi

      Répondre
      • Bonjour,

        L’idée de faire un break de 4 jours est très judicieuse. Dommage que peu de coureurs aient ce réflexe au moment où apparaissent les premiers signes de fatigue ou de surentraînement. Cela permettrait d’éviter bon nombre de contre-performances et de minimiser les risques de blessure.

        Ces 4 jours de repos complet ne peuvent qu’être bénéfiques pour la fin de votre préparation et ne nuiront nullement à votre future performance. Bien au contraire. Ils vont permettre à votre organisme de commencer à assimiler une partie du travail effectué depuis le début de la préparation.

        Au niveau de l’organisation de ce break, voici comment vous organiser.

        Mardi : footing de 45min maximum en endurance fondamentale (70-75% FCM)

        Dimanche : sortie longue d’1h30 maxi intégrant le travail initialement prévu pour la séance à allure spécifique.

        Bonne fin de préparation !

        Répondre
  2. Bonjour,
    depuis Fevrier ou j’ai eu la grippe qui a durée presque 1 mois, j’ai beaucoup de mal à re-courir, j’ai perdu la vitesse et surtout l’envie, j’ai fait dernièrement un 10km ça été l’horreur, j’ai ressentie le manque d’endurance et de puissance, c’est fou comme si je n’avais plus d’acquis, j’ai 63 ans que dois je faire?? ça m’a demoralisée…..

    Répondre
    • Bonjour
      Pas de panique, c’est normal. Il faut laisser à votre corps le temps de récupérer et vous retrouverez vos sensations. 1 mois de maladie c’est long. Reprenez par les bases, allez faire des séances d’endurance afin de retrouver le plaisir puis reprenez un cycle de vitesse lorsque vous vous sentirez mieux et que le plaisir sera revenu. Un petit plan 10 km peut vous y aider.
      Bon courage
      La rédaction

      Répondre
      • Merçi, j’ai recommencé l’endurance, j’ai eu un peu de mal mais avec les derniers 10km que j’ai fait à Villeurbanne (encore 58’36) je n’ai plus le choix si je ne veux pas trop en baver, donc endurance, endurance …………………..

        Répondre

Réagissez