2 000 m sur piste parfait pour le 10 km et le semi-marathon

Votre plan d'entraînement prévoit des efforts sur 2 000 m et vous vous demandez pourquoi ? Notre spécialiste Gilles Dorval vous répond.

P1040092-300x198

Par l’intensité demandée sur ce type d’efforts (85 à 90%VMA), les fractions de travail sur 2 000 m sont avant tout proposées dans le cadre de séance à allure spécifique 10 km et semi-marathon. Cela peut être aussi le cas lors de séances à allure spécifique marathon à la condition que la durée des efforts soit au moins égale à 12 minutes. L’objectif étant alors de permettre à l’organisme de bien mémoriser l’allure visée le jour de l’épreuve et de le rendre plus économe à cette vitesse de course

Exemples de séances spécifiques

Pour un 10km : Footing de 30 mn en endurance fondamentale (70-75%FCM) suivies de 3 x 2 000 m à l’allure 10 km

Pour un semi : Footing de 30 mn en endurance fondamentale suivies  4 x 2 000 m à l’allure semi-marathon

Dans les deux cas la récupération est de 2 à 2 mn30 entre chaque effort

Les 2 000 m peuvent être aussi programmé dans le cadre de séances dites « au seuil » (environ 4mmoles/litre/kg). L’objectif étant alors de chercher à reculer le seuil d’accumulation des lactates dans le sang.

L’intensité demandée au coureur dans ce type de séance doit être proche de l’allure maximale qu’il serait capable de tenir sur un effort de 50 mn à 1 heure. Pour exemple pour un coureur valant 50 mn sur 10km, l’allure dite au seuil se confond avec son allure sur 10 km…

Réagissez