10 bonnes raisons de continuer la course à pied cet hiver

À l'approche de l'hiver, la même question trotte dans la tête de grand nombre de coureurs... "Dois-je couper mon entraînement et laisser passer l'hiver?"
Il y a pourtant plein de bonnes raisons de ne pas s'arrêter de courir pendant la saison des grands froids ! Les preuves ? En voilà dix !

20130402_AravisSnowTrail-Giettaz020

L’hiver approche à grandes enjambées, et il est de plus en plus difficile de se motiver pour sortir courir ? Voilà dix bonnes raisons de continuer à vivre sa passion cet hiver !

1. Parce qu’il faut penser au Printemps !

Pensez à tous ces coureurs qui tenteront désespérément de retrouver leur forme habituelle au début du printemps. Courir tout l’hiver, c’est s’assurer d’être prêt à 100% pour les courses du printemps ! Vous avez dit un 10 km ou un semi-marathon en mars, un marathon en Avril  ? Il est bientôt temps d’attaquer votre plan d’entraînement.

2. Parce que c’est une période de fête !

Le petit monde de la course à pied est une grande famille. En cette période de fêtes, quoi de plus sympathique que de se retrouver entre amis le temps d’une course, costume de père (mère) Noël sur le dos et bière d’après course bien en tête ? Nous vous retrouverons d’ailleurs sur la Corrida d’Issy les Moulineaux (92) ! Soyez fous ! Il y a plein de rendez-vous sympathiques dans toute la France pour terminer l’année et l’attaquer runnings aux pieds.

3. Parce que c’est magique !

Courir en hiver, c’est aussi avoir la chance – pour celles et ceux qui sont en montagne – de courir au milieux de vastes espaces enneigés. Entre le silence glacial et des paysages hivernaux à couper le souffle, c’est l’occasion de vivre une expérience running parfois inoubliable, tout simplement.

4. Parce que courir la nuit a son charme !

Un soleil qui se fait la malle dès 18h00 ne vous motive pas? C’est pourtant une chance inouïe de se préparer pour des épreuves telle que la Saintélyon ou encore les trails qui s’élancent à la nuit. Une lampe frontale, une bonne veste, des gants et un bonnet et vous êtes prêts à affronter la vie d’un coureur nocturne ! C’est aussi de nouvelles sensations de course qu’il est bon de découvrir.

5. Parce qu’on transpire moins !

Parce qu’on est enfin débarrassé de cette horrible chaleur qui transforme votre front en véritable rivière à chacune de vos sorties ! Et qu’une bonne séance longue sans dégouliner de partout, ça n’a pas de prix.

6. Parce que ça forge un coureur !

Tous ceux qui courent en hiver vous le diront. Courir dans des conditions extrêmes, ça vous forge le physique et le mental en un rien de temps ! Un atout non négligeable avant les courses du printemps.

7. Parce que courir met du baume au cœur !

Tout le monde connaît une petite baisse de régime durant l’hiver… Perte de motivation, un tonus inexistant, et parfois même un petit coup de déprime… Et bien chers coureurs, il est prouvé que la pratique régulière d’un sport a des effets positifs sur le moral. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire.

8. Parce qu’on peut manger sans culpabilité !

Les fêtes de fin d’année, c’est la période de tous les abus : chocolat, bûches de Noël, champagne, gâteaux, foie gras, les tentations sont nombreuses ! S’il est impensable de vivre cette période de liesse sans céder à ces petites tentations, continuer la course à pied vous permettra au moins de succomber sans aucun sentiment de culpabilité.

9. Parce qu’on a en effet bien mangé !

Passé les fêtes, courir vous permettra de perdre toutes les calories superflues absorbées à Noël et au Nouvel An ! Il n’est jamais trop tôt pour se préparer pour les vacances d’été !

10. Parce que c’est quand même la classe !

Enfin, soyons honnêtes… Nous sommes tous impressionnés à la vue d’un coureur ou d’une coureuse en plein sprint dans le froid, en pleine nuit, en forêt ou au milieu de la neige. Alors pourquoi ne pas en être car c’est aussi ça la course à pied !

A vous ! Donnez tous vos arguments pour aider toutes les coureuses et tous les coureurs à ne pas stopper leur entraînement et hiberner !

16 réaction à cet article

  1. Parce qu’en passant près de certaines maisons on sent ces odeurs de cheminées , bien plus agréables que celles des barbecues de l’été :)

    Répondre
  2. Oui , je suis d’accord avec vous, l’odeur de bois brulés (un parfum authentique ) .

    Répondre
  3. cest vraiment agréable cest vrai ! Mais quand le froid est très intense j’ai l’impression d’avoir les poumons en feu !

    Répondre
  4. La vraie question: pourquoi arrêter?? Courir en hiver oblige à emprunter d’autres chemins ou routes, on travaille plus en foncier. Et puis… on met du long sur les jambes… :-)

    Répondre
  5. Parce qu’au final, une fois qu’on est lancé on ne sent plus le froid

    Répondre
  6. courirl hiver dans la neige et la pluie forge le mental et fait de vous un coureur a long terme te vous etes prés a 100 pour 100 pour les competes du primtemps

    Répondre
  7. parceque courir….c’est comme les calins…ça fait du bien au coeur !

    Répondre
  8. Parce que courir en hiver c’est se sentir complètement immergé dans la nuit, c’est évacuer les problèmes en courant la nuit à la lueur de le frontale, c’est ne plus penser à quoi que ce soit si ce n’est de se consacrer à sa course, c’est oublier ses soucis en voyant la buée qui se forme lorsque nous respirons, c’est avoir froid au début et puis ne plus être gêné par la température ensuite , c’est la bonne douche chaude en rentrant après les étirements.
    Tout simplement parce que c’est extraordinaire…. comme courir au printemps, en été et en automne !

    Répondre
  9. …ne faut il pas se reposer un peu :-) ?

    J’ai fini mon 1er marathon en 3-40 fin octobre. Après avoir coupé dix jours, j’ai repris la course plus « calmement » avec trois sorties semaines (endurance/vma/sortie longue avec de l’allure spécifique) et je suis de moins en moins en forme ! Ma fc repos a augmente de 7/8 pu!ses, pour le meme fc je mets plus de temps a faire mon parcours de reference…mais l’envie edt toujours là…bref est ce que je dois me reposer ? S
    Merci de vos conseils …et bonnes fêtes à tous!

    Répondre
  10. Perso, je privilégie une coupure en novembre où il fait gris. L’hiver, c’est la neige, le silence et la beauté des paysages: j’adore alors parcourir les chemins autour de chez moi. Et puis, il faut penser qu’on brûle les graisses à lutter contre le froid!

    Répondre
  11. parce que, parfois, quand il ne vente pas, c’est tellement silencieux, qu’on peut seulement entendre le silence…

    Répondre
  12. J’adore courir l’hiver, c’est plus tranquille et j’ai moins chaud. C’est des sensations différentes que l’été. Toutes les saisons sont bonnes. Faut s’adapter.

    Répondre
  13. je cours l’hiver et j’aime cela! Pas le choix d’ailleurs, au Québec c’est tout le temps l’hiver! :)

    Répondre
  14. Parce que la course c’est toutes saisons, même au Québec.
    Il n’y a pas de trop mauvais temps, juste des coureurs mal habillés.
    Quand on est bien habillé, on peut courir même à -40C … Mais c’est pas si fréquent que çà à Québec! Et il y a de magnifiques parcours dans les bois qu’on peut faire dans des sentiers de raquettes ou de ski de fond qui sont accessibles par beau temps. Pourquoi pas en profiter ?

    Répondre
    • Bonjour et bonne année, avez des marques et modèles à citer concernant l’habillement ? Car ici en France le choix est assez limité en collants chauds etc

      Répondre
  15. Voir la nature qui change au fil des saisons c’est juste magique, ca transforme complétement le terrain et l’entrainement et puis parce que au fond il n’y a qu’un seul remède contre le froid, la sueur…

    Répondre

Réagissez