Trail : l’entraînement croisé ? Un atout

Dans le cadre de votre préparation trail, pensez à diversifier vos pratiques ! Mais soyez prudent.

VTT

Cela se nomme l’entraînement croisé et c’est une très bonne solution pour réaliser le volume nécessaire de travail et de kilomètres à la préparation d’un trail sans trop « piocher » dans son capital physique ou articulaire.

L’idéal est d’ajouter à votre entraînement des sorties en vélo que ce soit sur route ou en nature sachant que la natation pourra aussi être parfaitement intégrée pour récupérer de vos séances difficiles.

L’objectif est de travailler en course sur de la « pré fatigue ». Ainsi vous allez faire votre activité ou votre séance de sport porté (vélo de route ou VTT) et aller effectuer ensuite votre séance de running. Mais attention à ne pas trop en faire car on tombe vite dans l’addiction et le surentraînement. Ce qui n’est pas très bon voire mauvais !

Ce type de travail mixte a l’avantage de vous permettre de « faire du long » mais aussi de vous économiser dans tous les sens du terme. Qu’est ce que j’entends par là ? Tout simplement que vous allez vous économiser physiquement et moralement par la pratique d’une autre activité. Le mental étant un facteur déterminant dans la progression d’un coureur, qui plus est d’un coureur de longue distance, il faut en tenir compte. Le fait de pratiquer des activités parallèles autres que la course à pied vous permet aussi de changer de décor et de varier les plaisirs ! Vous vous faites donc du bien « au moral ».

Certains souhaitent aussi intégrer des exercices de musculation, et bien c’est un autre sujet ! Bien sûr, on peut tenter de mixer la course à pied « pure et dure » et le travail de musculation mais sachez que lors de certains exercices de course, vous allez « casser de la fibre », par exemple dans le travail en descente. Même chose avec le travail de blocage ou de bondissements.

Il faut donc faire attention à bien travailler de manière structurée. Je conseille donc fortement de ne faire des séances de musculation que surveillé voire accompagné ! L’objectif est de ne pas faire d’erreur qui entamerait votre capital physique plus que de le développer… L’apport d’un coach ou d’un préparateur physique, spécialisé dans le domaine de la préparation physique et de la musculation et connaissant les problématiques de la course à pied me parait nécessaire pour mettre en place des séances structurées et ainsi éviter les erreurs irréversibles ou les longues périodes d’attente dues à des blessures.

Alors entraînement croisée course à pied/vélo et/ou natation oui ! Entraînement croisé course à pied/musculation oui aussi mais en étant encadré par une personne compétente.

Lire aussi

Gainage et préparation trail
Les escaliers une bonne solution
Trail, opération musculation

1 réaction à cet article

  1. Hello les coureurs ,
    Mon avis, ma manière d’aborder l’entraînement croisé et ses bénéfices… je raconte mon expérience sur mon blog de trail dans cet article : https://verslesommet.wordpress.com/2016/01/15/le-trail-et-les-entrainements-croises-natation-velo-crossfit/
    @+++ Arnaud

    Répondre

Réagissez