Quel programme avant le marathon du Mont-Blanc ?

Un internaute a pour objectif le marathon du Mont-Blanc en 2012. Il se demande s'il prend un risque à courir un raid de 45 km trois semaines avant. Sébastien Chaigneau lui répond.

Marathon du Mont Blanc

La question : Je suis en train de programmer ma saison 2012. Mon objectif est le marathon du Mont-Blanc (42 km et 2 500 m de dénivelé). Je voudrais programmer avec un ami un raid de 45 km et 1 100 m de dénivelé trois semaines avant. Est-ce « dangereux » (ou plutôt  » risqué ») de faire ce raid sur un jour à la place d’une sortie longue prévue (à la base) 3 semaines avant ce fameux objectif du marathon du Mont-Blanc ?

La réponse de notre spécialiste trail, Sébastien Chaigneau.

En fait, il y a plusieurs cas possibles et je vais tenter de les exposer rapidement.

  • Vous avez l’entraînement nécessaire pour absorber les entraînements et vos séances sont réalisées régulièrement. Alors, vous pouvez passer et être même en surcompensation ce jour-là. Mais ceci uniquement si vous vous entraînez très régulièrement… Je dirais que ce cas-là est celui où vous arrivez à cette période sans fatigue ou sur-fatigue.
  • Vous n’êtes pas en sur-fatigue, vous passez correctement les dernières séances et votre raid 3 semaines avant sans soucis particuliers. Là, ce qui peut se passer, c’est un petit coup de mou sur la fin du marathon du Mont-Blanc, dû au contrecoup du raid trois semaines avant.
    A la fin de la première épreuve, il va falloir très vite se mettre en mode récup et donc prendre le temps de faire des petites siestes et bien refaire ses stocks… Il faudra aussi penser à couper après le raid, et cette coupure doit être proportionnelle à l’engagement physique que vous y aurez mis. Si vous faites un stop normal de 10 jours, enchaîné avec une reprise de l’entraînement, ce sera pour quelques jours seulement… Et je déconseille de reprendre avant, car vous cultiveriez la sur-fatigue et l’échec à coup sûr, ainsi qu’une fin de saison prématurée.
  • Il faut faire très attention à ne pas se blesser pendant la première épreuve car cela conditionne la suite de la saison et vous abandonneriez tout espoir d’être performant sur votre objectif…

Le meilleur moyen de savoir quelle est la bonne décision, ce seront les sensations du moment et replacer les choses : le marathon du Mont-Blanc est-il mon objectif ?

Je pense que le plus judicieux est de faire deux épreuves comme cela mais dans l’ordre de priorité inverse, avec l’objectif en premier et le raid en second. Mais je sais qu’avec les calendrier ce n’est pas toujours très simple…

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert trail, Sébastien Chaigneau : vous aussi posez votre question à nos experts entraînement

1 réaction à cet article

  1. Merci beaucoup pour les explications et les orientations qui concerne la course à pied j aimerais bien recevoir programassion et entraînement du marathon et semie et trail et de récupéreration et comment travailler la musculation avant où après l effort où bien au début du préparation merci encore.

    Répondre

Réagissez