Ne cumulez pas les ultras !

Sans récupération, pas de plaisir ; ne multipliez pas les compétitions !

Même si vous êtes dans le cadre de la préparation d’un ultra-trail, vous devez prendre le temps de récupérer.

Ne cumulez pas les ultra !

Question : Combien de temps faut-il attendre entre deux trails de 40 à 50 km ?

La réponse de Sébastien Chaigneau

Le temps de récupération entre deux courses de cette distance va dépendre de plusieurs facteurs :

-  La vitesse à laquelle vous avez effectué votre première course ;

-  Les dénivelées ;

-  Les conditions rencontrées ;

-  Le terrain…

Pour être plus clair, je vais prendre des exemples concrets…

Sachez que, normalement, après une épreuve de 40 km et plus, il est nécessaire de respecter un repos complet d’une dizaine de jours avant de rependre progressivement votre entraînement. Vous allez alors pouvoir remettre en place une préparation et une période d’affûtage avant votre deuxième épreuve.

Ce cycle normal va se dérouler sur deux mois. Mais attention! car tout dépendra de la gestion de votre première épreuve. Si vous l’avez réalisée sans trop de difficultés, deux mois seront suffisants ; mais si vous avez dû piocher dans vos réserves (forts dénivelés, temps de course très long, terrain accidenté et exigeant musculairement, météo difficile – forte chaleur ou froid), vous devrez respecter un temps de récupération beaucoup plus long. Ne reprenez pas de cycle d’entraînement tant que vous n’avez pas retrouvé toutes vos sensations. Vous ne devez ressentir aucune fatigue ni aucune douleur et avoir un sommeil profond, doublé d’une bonne diététique.

Votre profil « traileur » est aussi à examiner.

-  Si 40 km est votre distance maximale habituelle, n’envisagez pas de retenter l’expérience avant deux mois.

-  Si vous êtes plus coutumier de ce type de course, vous pouvez concevoir de raccourcir ce délai, surtout si vous êtes en pleine préparation pour un trail plus long ou plus difficile.

Cependant, vous devrez alors vous trouver durant une période favorable après avoir bouclé un cycle de préparation qui vous aura amené à votre top. Vous pourrez alors courir un trail d’environ 40 km et enchaîner avec un autre plus court (pas plus de 20 km) la semaine d’après, à condition de ne pas vous « rentrer dedans » physiquement et mentalement. Mais gare ! vous allez ensuite devoir bien récupérer la semaine suivante avec des micro-siestes tous les jours, une bonne alimentation et pas trop de soirées arrosées ou d’autres folies…

Quel que soit votre profil, rappelez-vous que la récupération fait partie de l’entraînement.

Participez à des trails de 40 km et plus permet souvent de passer un palier de progression, à la seule et unique condition de ne pas griller les étapes….

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert trail, Sébastien Chaigneau  : vous aussi posez votre question à nos experts entraînement

Réagissez