L’UTMB est passé, récupérez !

Après une grosse préparation et une telle épreuve, il est important de récupérer.

Pour bien définir le temps de récupération vous allez devoir analyser votre préparation et votre course.

UTMB Depart photo P.Tournaire

C’est fait !

La date fatidique est passée. Après des mois de préparation, vous voilà au lendemain de ce gros week-end de course du côté de Chamonix. Il n’est pas question d’enchaîner avec un autre cycle d’entraînement ou une autre course avant une période de récupération.

Mais comment définir le temps nécessaire pour que votre organisme puisse se refaire une santé ?

Différentes données doivent être prises en compte tel que :

- Avez vous déjà fixé un autre objectif et à quelle échéance ?

- Quel est le profil de votre prochain objectif ?

- Avez-vous seulement prévu de vous accorder une longue période de repos avant d’entamer une préparation foncière ?

etc…

  • Si vous n’avez pas fixé de nouvel objectif

C’est la configuration la plus simple. Vous allez laisser à votre organisme tout le temps nécessaire pour récupérer. Vous devez tenir compte de la longueur de votre préparation et de son déroulement (fatigue, blessure etc) et analyser votre course. Vous êtes vous fortement engagé ? Dans quel état avez-vous terminé ? Avez-vous des bobos voire vous êtes vous blessé ?

Partons du principe que vous avez passé la ligne dans de bonnes conditions sans être complètement épuisé ni blessé.
Vous allez devoir gérer une période très particulière que les coureurs n’aiment pas souvent. Après un gros cycle préparatoire parfaitement ciblé, tout s’arrête. Vous allez devoir remettre votre corps « en ordre ». Vos muscles ont été malmenés et vous devez IMPERATIVEMENT passer par une période de 10 a 15 jours tranquilles sans effort, sans running, en récupérant le plus possible.

Les seules choses autorisées sont la sieste (eh oui), les massages et le stretching (doux sans forcer).

Vous allez aussi devoir surveiller votre alimentation. Tout commence, 15 minutes après avoir passé la ligne d’arrivée ! Vous devez manger et boire afin de reconstituer vos stock en glycogène sachant que vous devez « refaire le plein » dans la fenêtre métabolique ouverte durant les deux heures suivant l’arrêt de votre effort. Ensuite, durant les jours de repos, mangez correctement sans excès pour éviter les gros coups de fatigue et remettre en ordre le désordre hormonale créer par l’épreuve.

Participer à ce type de course n’est pas sans conséquence. Vous allez devoir compter, selon votre préparation et votre expérience, plusieurs semaines voire plusieurs mois pour totalement remettre en état votre physique en bonne ordre. Ne négligez pas cette période, écoutez vos sensations et stoppez ou allégez à la moindre douleur ou au moindre ressenti de fatigue. Une mauvaise gestion de cette période peut être préjudiciable pour plusieurs mois voir même plusieurs années dans certains cas, et je ne suis pas si alarmiste qu’on pourrait le croire.

En fait tout dépendra de votre préparation, de votre recul et expérience. Il est préférable de se reposer plus longtemps que nécessaire que l’inverse afin de reprendre du plaisir et de conserver votre motivation.

  • Si vous avez fixé de nouvel objectif

Quel qu’il soit prévoyez 10 à 15 jours de repos total avant de reprendre votre entraînement. Vous devez aussi avoir une bonne expérience et savoir détecter les messages de votre organisme. Surveillez particulièrement votre repos et votre alimentation. Et ne reprenez pas trop fort. L’UTMB n’est pas une course anodine, votre participation a fortement contribué à votre préparation, ne l’oubliez pas.

Bonne récupération à tous !

Réagissez